De sources dignes de foi, plusieurs familles de l’ancien régime ont déposé la semaine dernière plus de 90 passeports à l’ambassade d’Égypte à N’Djamena pour demander des visas pour ce pays, dans la semaine du 02 au 05 juin 2021 et 73 passeports déposés la semaine suivante du 07 au 11 juin 2021.

D’après nos sources, les détenteurs de plusieurs passeports diplomatiques ont jugé essentiel de redemander des passeports ordinaires. L’objectif pour certains est de simplifier leurs démarches.

Selon nos sources, et les investigations établies, ces familles toutes proches du régime MPS avaient avant les demandes de visas, fait transférer des fonds considérables vers Le Caire. En recensant le nombre des appartements achetés, le calcul est rapidement fait. Il faut établir en plusieurs milliards de FCFA l’argent sorti du pays pour acquérir un tel investissement.

Certains ont des relais sur place afin de procéder à l’achat des appartements considérés abordables en Égypte, à comparer avec d’autres pays du Maghreb ou même l’Europe. Le choix fait vers la destination Égypte se trouve aussi dans sa législation à ne point transférer un réfugié politique si la justice de son pays le réclame pour quoi que ce soit, ni encore rapatrier les biens volés.

Pour faciliter les démarches, ces hors-la-loi utilisent le personnel de l’ambassade du Tchad en Égypte qui leur rende service moyennant quelques dimes. De l’affairisme parallèle qui permet à chacun d’avoir son compte. L’achat des appartements est monté en flèche au point que certains Égyptiens détenteurs de biens immobiliers se demandent qu’elle richesse le Tchad possède au point de voir autant de cash circuler.

Il faut noter qu’il y a deux semaines, un officier de l’armée tchadienne au grade de général a été arrêté à l’aéroport du Caire avec en sa possession 700 000 euros en espèces. La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux.

Ainsi, globalement, toutes les personnes qui se reprocheraient de délinquance financière, de crime de sang ou de crime économique pourraient trouver refuge en Égypte sans être inquiétées. Un régime juste dans notre pays pourrait facilement avoir un problème diplomatique avec ce pays, tels les intérêts volés pour les réinvestir là-bas peut être une vraie manne économique.

En prélude de la fameuse table ronde inclusif où les conclusions pourraient être appréhendées par ceux qui se reprocheraient de quelque chose pendant les 30 années du règne Déby, toute une horde croit trouver son bonheur en Égypte avec la sueur et le sang des Tchadiens.

Les autorités actuelles du CMT seraient complices de ces fuites, ces départs, acquiesçant de la sorte une fuite des capitaux hors du Tchad. De l’argent volé au peuple tchadien, longtemps thésaurisé, et qui s’envolera vers un autre pays, faisant le bonheur des autres au détriment des Tchadiens…

La rédaction promet de revenir avec des noms et toutes les informations dans cette affaire… Nous reviendrons.   

Tchadanthropus-tribune

1705 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire