Après entrevue avec Idriss Déby, et face aux promesses non tenues, les fonctionnaires tchadiens ont décidé, lors d’une assemblée générale tenue le samedi 26 mai 2018 dans la matinée à la bourse du Travail, d’observer une grève sèche et illimitée dans tous les secteurs publics à compter du lundi 28 mai prochain.

Il faut noter que les fonctionnaires tchadiens se sont fait piéger eux-mêmes en acceptant de croire aux promesses d’Idriss Déby faite pendant les moments forts des grèves. Pris par les sentiments et les belles paroles d’Idriss Déby, les fonctionnaires tchadiens avaient abdiqué. Mais connaissent-ils l’homme de Bamina, connu et reconnu sans paroles ? Nous voilà à l’heure fatidique. Les fonctionnaires croyaient avoir leurs salaires et ainsi recouvrer leur droit. Ils viennent d’apprendre à leur surprise qu’ils ne demeurent pas une priorité pour Idriss Déby. Ils décident ainsi d’aller en grève sèche et illimitée en assurant un service minimum dans les hôpitaux.

Tchadanthropus-tribune

1234 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article