Le mouvement FACT présente un prisonnier de guerre, qui s’exprime dans une langue arabe courante tchadienne. Dans sa déclaration il met en avant les principes de respect de ses geôliers et que jamais personne ne l’a identifié par son appartenance communautaire. Cela explique l’aspect sociétal et le strict respect d’un prisonnier de guerre, mis en avant par la hiérarchie des FACT, respectant les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre.  

Le prisonnier explique qu’il n’a jamais subi un traitement dégradant et que ses conditions de vie sont satisfaisantes… Écouter, analyser. 

Tchadanthropus-tribune

1529 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire