De sources diverses, au centre du lycée de Goudji dans la commune du 2ème arrondissement de N’Djamena, une candidate qui a accouché au premier jour des examens continue à composer les épreuves à même le sol sur une natte dans le bureau du directeur et sous haute surveillance.

Le reporter de notre confrère de Dja FM s’est rendu au centre du Lycée de Goudji, et il a constaté que la nommée Banat Abdoulaye Bichara de la Série D arabe du Lycée Ibn Haytam, continue de composer avec sérénité. C’est le bureau du proviseur qui lui sert de salle d’examen. Juste à côté d’elle, un thermos pour l’eau chaude, et une tasse de soupe lui servent de réconfort pour affronter les épreuves. Banat Abdoulaye Djibrine travaille en serrant quelques fois les dents de douleurs, surement les séquelles de l’accouchement qu’elle ressent encore.

Sur la radio Dja FM, Banat Abdoulaye Djibrine a confié « qu’elle s’est préparée activement pour ce Bac. Ne pas composer serait pour moi une grande souffrance et une perte ».

Le président du Centre du Lycée de Goudji salue le courage exceptionnel de Banat Abdoulaye Djibrine qui a été amenée le premier jour d’examen dans une ambulance directement de l’hôpital où elle avait accouché. Elle a composé la première épreuve avec son nouveau-né au bras dit-il. Tchadanthropus-tribune salue le courage de cette dame.

Tchadanthropus-tribune

765 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article