Depuis 48 heures la toile s’est emballée d’une rumeur nommant l’ex-DG des renseignements Abdelkader Baba Laddé DG de l’agence nationale de sécurité ANS. Cette rumeur est fausse puisque la rédaction vient de recouper les informations à N’Djamena, auprès de certaines sources très crédibles. Il n’y a pas de décret muet qui a été signé dans ce sens.

Pour tout observateur de la vie politique tchadienne, Baba Laddé, même s’il requiert le profil, vient de fonder son parti politique dont il est le président. Un président d’un parti politique nouvellement créé ne peut être à la tête d’une institution d’état aussi sensible par ses relations à l’international.

En analysant ce Fakes News, les ennemis de la paix visent à court-circuiter le pré dialogue à Doha, où certaines personnalités comme le ministre des Affaires étrangères Chérif Mahamat Zène, l’ex-ministre Allamine Bourma Treyé, l’ex-ministre Aboubakar Choroma, Mr Ali Abderaman Haggar,  le conseiller technique Limane Mahamat, le cadre Ahamat Issakha Diar, les généraux Oumar Souni, Oumar Bahar, Soumaïne Blindé, Saleh Bakaye, Tahir Youssouf Boy, et Ahmed Kogri, sont en train de mener à bon port.

Les objectifs de ce Fakes-News sont diligentés pour que le dialogue national échoue. Voilà une des raisons qui font nourrir une rumeur jusqu’à ce que certains médias la reprennent au conditionnel.

Dans toute fonction, les hommes passent, mais les institutions de l’état restent en place. Ne sont indispensables que ceux qui amènent une plus-value à la république.

Tchadanthropus-tribune

869 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire