Dans notre investigation de recensement des personnes recruté avec des faux diplômes dans les structures et départements d’Etat, la rédaction tombe sur un exemple ahurissant. Mr Daoussa Déby à l’époque haut apparatchik du pouvoir aurait recruté lors de son passage au NTIC, un certain Adoum Djoss proche de lui communautairement avec juste un acte de naissance pour un poste de responsabilité.

 

Adoum Djoss fut recruté à l’époque par le DRH Malloum Maï-dougou sur les instructions de Daoussa Déby. L’individu ne présentait aucune qualification possible. Semi analphabète et parent proche du sieur Daoussa, Adoum Djoss a été engagé comme cadre sous le sigle 9/1 à la cellule de contrôle de gestion la boite. En aucune façon, il ne s’est présenté dans un groupe de travail, ses apparitions ont été toutes furtives et pourtant il emmargeait sur le registre de salaire de Sotel avant d’être réaffecté au départ de Daoussa Déby du ministère des NTICS vers la mairie de la ville de N’Djamena sur la catégorie A10 et mis en poste avec Mr Oumar Mamar à la mairie dans un confort total. Non content de son environnement, Adoum Djoss demanda d’aller au bureau des recettes comme régisseur au marché central, chose qui lui a été accordé avec les interventions clientélismes du pouvoir. Puis arriva un troisième revirement, pour qu’il occupe la direction du marché de mil, un poste occupé par Mr Abakar Hachim, viré sans ménagement. L’individu affirme sans complaisance qu’il détient un master II sans indiquer le nom de l’école qui l’avait formé. Où sont les inspecteurs de l’IGE ? Que font-ils ? Où, ils ont les yeux brumeux quand il s’agit des individus pareils ? … A suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

3466 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article