L’État tchadien a dépensé beaucoup d’argent pour démasquer les faussaires en diplômes qui occupent des responsabilités au pays. Des cabinets d’audit ont été appelés à la rescousse afin de faire un travail impartial parce que les contrôles que font les Tchadiens sont truffés de favoritismes envers des parents et autres compatriotes.

Selon nos informations, les conclusions faites par ces cabinets d’audit ont été portées aux autorités compétentes, mais l’État botte en touche par ce qu’il est incapable de rétablir les vrais diplômés dans leurs droits. Si c’est juste pour amuser la galerie, alors pourquoi dépenser expressément l’argent des contribuables ?

D’après un des cabinets d’audit, il y a plus de 3000 hommes et femmes qui exercent avec de faux diplômes. Cette carence aura des conséquences néfastes sur le rendement de notre administration tant public et privé. Car une personne sans une réelle connaissance de base ne peut produire un résultat escompté, et une valeur de travail assez sûre.

 

La fonction publique doit être assainie, tout comme le monde des entreprises. Le monde d’aujourd’hui fait appel à une expertise et des connaissances de pointe, et les faux diplômés n’ont pas leur place.

 

Tchadanthropus-tribune

6402 Vues

  • Japporte un dementi en la personne de Mahamat nour Mahamat louki quatrième sur votre liste soit disant qu’il détient des faux diplomes.

    Commentaire par Mahamat Mahamat Tahir le 9 janvier 2020 à 6 h 57 min
  • Si vous voulez je peux aussi vous envoyer les copies authentifiées de ses diplômes en inbox .il suffit de m’envoyer un sms au whatsapp sur cet num 0023599248668

    Commentaire par Mahamat Mahamat tahir le 9 janvier 2020 à 7 h 01 min
  • j’apporte un cinglant démenti pour le nommé Abdalla Taha qui se trague d’un DESS en Gestion obtenu à l’université Cheikh Anta DIOP de Dakar. il n’a jamais fréquenté ladite université. la preuve la date d’obtention dudit Diplome lui est Chef de Service Administratif à l’ASECNA-Tchad. En définitive le commentaire de MAHAMAT MAHAMAT TAHIR corrobore cette thèse.

    Commentaire par abou hawa le 10 janvier 2020 à 9 h 43 min