Lors de sa visite dans la capitale du Borkou, Idriss Déby avait tenu à rencontrer les notables de la place. Selon nos sources sur place, ceux-ci sont arrivés chacun chargés des cumuls de reproches tassés depuis longtemps. Ils ont écouté le président tchadien dans un silence qui en disait long. Puis reprenant à leur tour la parole, certains ne sont pas allés avec le dos de la cuillère pour exprimer leur véhémence. Tous unanimes, avaient reproché à Déby l’ingratitude envers eux. Beaucoup l’avait soutenu et a servi de chair à canon pour défendre son régime, mais en contrepartie qu’avait-il fait pour leur région ? Selon la même source, Hemchi Yeskedina, un chef militaire connu pour sa bravoure s’est levé en demandant la parole. “ Mr le président, pendant des années nous avons soutenu, mais vous vous êtes ingrat et rancuneux “ A cette phrase, voyant comment Hemchi toisait Déby du doigt, les garde-corps du général président ont voulu intervenir, mais Déby avait ordonné de le laisser parler. Celui-ci dans sa lancé avait dit haut et fort ce que beaucoup, y compris des fils de la région qui entourent Déby ne sont arrivés à l’exprimer. “Nous n’avons pas de problèmes avec nos parents Goranes du Kanem, toute tentative à vouloir nous manipuler ne passera pas “. Interrogeant l’ancien président Goukouni, ce dernier avait conseillé au chef de l’État que la population de la région ait été injustement punie. Il faudrait comprendre leur réaction et revenir avec un bon assentiment et des propositions claires. Déby est parti de Faya-Largeau, proposant de revenir très bientôt.

 

Tchadanthropus-tribune

3137 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article