L’impénétrable société suisse de certification et d’authentification des documents, présente en force sur la sécurisation des billets de banque, a obtenu le marché des nouveaux billets de francs CFA d’Afrique centrale. Ceux-ci commenceront à être émis au milieu du mois de décembre.

La société brille par son extrême discrétion, mais n’en reste pas moins l’une des plus puissantes sur le marché, de niche, de l’identification et de la sécurisation de documents. Sicpa, pour Société industrielle et commerciale de produits alimentaires, fondé à Lausanne en 1927, a réussi à s’imposer au fil des ans sur le marché de l’authentification des billets de banque, en particulier en Afrique.

Le groupe a travaillé sur la nouvelle gamme des billets de francs CFA, dont la mise en circulation doit commencer le 15 décembre dans la zone de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac). Sicpa a ainsi proposé, dès 2021, à Serge Yamesse, directeur de la division Émission monétaire de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), l’application sur les nouveaux billets de banque d’un badge iridescent. Ils bénéficieraient ainsi de la technologie Spark, développée par l’entreprise en 2014. Celle-ci avait déjà été appliquée aux ouguiya mis en circulation en 2018 en Mauritanie. En tout, ce sont 1,3 milliard de billets qui seront mis en circulation d’ici 2024.

La CEDEAO en ligne de mire

Selon des documents internes consultés par Africa Intelligence, Sicpa espère qu’un succès de la mise en place des nouveaux billets en Afrique centrale produise un effet d’entraînement en Afrique de l’Ouest. La zone monétaire de la CEDEAO est en effet dans une plus grande incertitude que la zone franche d’Afrique centrale. Ses billets datent, comme pour la Cemac, de 1992, et ont besoin d’être renouvelés. Cependant, les autorités monétaires de la BCEAO restent suspendues à la décision des Etats membres d’abandonner, ou non, le franc au profit d’une nouvelle monnaie, l’Eco, projet au point mort depuis la pandémie de Covid-19.

Par le passé, la discrète Sicpa a réussi à s’offrir les services de personnalités au riche carnet d’adresses, comme l’ancien ministre de Nicolas SarkozyEric Besson, très connecté au Maroc et actif sur le dossier de la certification des médicaments (AI du 20/04/22).

Tchadanthropus-tribune

3064 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire