De sources dignes de foi, la grogne aux impôts est très perceptible. Les agents de la direction générale des impôts ont décidé d’aller en grève. Les raisons avancées demeurent dans les promesses faites aux agents qui sont assez souvent grugés. Fort de cette grève, les agents réclament le versement de 40 % qui leur reviennent sur les 7 milliards de FCFA réalisés sur les impôts. Mais le trésorier-payeur général (le colonel Adam Souleyman) proche d’Idriss Déby refuse de leur concéder cet acquis. Plus grave il fait comprendre aux agents grévistes que s’ils ne sont pas contents, ils seront remplacés automatiquement par d’autres cadres qui chôment. Les doléances portées aux oreilles du nouveau ministre des Finances Abdelmamout (alias le président m’a dit) sont restées vaines. “ Le président m’a dit “ ne peut pas résoudre leurs doléances mêmes si cela est un acquis, car lui-même est porté à ce poste par un lobby dans lequel patauge l’actuel TPG (trésorier général payeur).

 

Le hic dans notre pays est cette désinvolture qui fait que les agents ne sont jamais solidaires de leurs collègues. Sans solidarité singulière, toute autorité aussi injuste soit-elle saura se jouer des droits des autres. L’appât du gain facile rend souvent plusieurs personnes lâches jusqu’aux jours où les combles des malheurs vous atteints. Piètre industrie d’une mentalité égoïste où aucune société n’évolue. Presque 30 ans de soi-disant démocratie, et personne ne peuvent remarquablement revendiquer ses droits.

Tchadanthropus-tribune

2134 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article