Le problème au niveau du ministère des Finances continue de plus belle. Le marché illicite sur le matériel anti émeute de la police fait couler plusieurs personnes alors que les vrais instigateurs sont laissés libres. Le ministron Djiddo Sabre et Ahamat Bachir vaquent à leurs occupations alors que l’ancien ministre des Finances est signataire des documents. Deux poids, deux mesures, et il n’y a que les menus fretins qui payent dans ce pays. En début de semaine dernière, la police judiciaire avait interpellé plusieurs fonctionnaires des Finances et des marchés publics avant de les relâcher après audition. Mais, vendredi dernier tout s’est emballé et lesdits fonctionnaires ont été de nouveau arrêtés et transférés directement à la maison d’arrêt.

 

  • 1- Douchaka Mahamat Mihimit, chef de division de
  • dépense du Trésor ;
  • 2- Djindikari Élyse, agent du trésor ;
  • 3- Batrane Moustapha agent à la Direction générale
  • du Contrôle des Marchés Publics :
  • 4- Kanika Loli, ex Directrice générale du Contrôle des marchés Publics ;
  • 5- Kimto, ex-directeur de contrôle et actuel conseiller du ministre des Finances et du Budget ;
  • 6- Polycarte, Directeur adjoint de l’ordonnancement
  • du ministère des Finances ;
  • 7- le chef de Service des Affaires financières du
  • ministère de la Sécurité publique et de l’Administration du Territoire et de Gouvernance locale ;

Ils sont dix agents arrêtés, dont six (6) des finances et quatre (4) du SGG. D’après nos sources, c’est ce lundi 04 juin 2018 que commencera leur audition chez le juge d’instruction. Si on veut réellement bien faire les choses, où sont les vrais responsables qui ont initié ce faux projet ? Pourquoi les responsables qui ont apposé leurs signatures dans les documents ne sont pas interpellés ? Avec cela, Idriss Déby le dit à haute voix que tous ceux qui ont volé l’argent de l’état doivent répondre de leurs actes. Qu’ont pose la question au ministron des Finances sortant pourquoi il a ordonné le décaissement de l’argent du trésor d’état. Que le TPG (trésorier général payeur) vient expliquer aux Tchadiens comment l’argent a été versé. Mais qu’on arrête de prendre les Tchadiens pour des cons. La justice ne peut pas être que pour les autres, même Idriss Déby doit y répondre, sinon qu’on ne parle pas d’équité ou de 4ème République. La justice pour les autres tchadiens et les proches de la communauté de Déby s’en sortent pour quelle raison ? Après on est surpris quand on voit des Tchadiens aller en rébellion, ou dans l’opposition. Foutage de gueule.

 Tchadanthropus-tribune

2940 Vues

  • J’aimerai que la justice soit faitent a ceux coupable et detournantent de font publics

    Commentaire par Ahmat Djuddo lé célébre le 5 juin 2018 à 11 h 37 min