N’Djaména (Tchad). M. Kenji Okamura, Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), a fait la déclaration suivante aujourd’hui à N’Djaména à l’issue de sa visite au Tchad :

« Je tiens à remercier le Président Idriss Déby, le Premier ministre Saleh Kebzabo, M. Haroun Kabadi, Président du Conseil national de transition, M. Tahir Hamid Nguilin, ministre des Finances et du Budget, et les autres hauts responsables pour leur accueil, ainsi que les membres du Parlement et les représentants du secteur privé et des bailleurs de fonds pour leur implication. J’ai grandement apprécié la nature constructive de nos échanges dans le cadre de cette visite, lesquels m’ont permis de mieux comprendre les défis auxquels le Tchad est confronté et de réaffirmer l’engagement du FMI à soutenir les efforts des autorités pour relever ces défis.

« Je félicite les autorités, qui sont parvenues à un de traitement de la dette avec leurs créanciers officiels et privés à la fin de l’an dernier. La mise en œuvre de cet accord, qui a permis d’achever en décembre 2022 les première et deuxième revues de l’accord avec le FMI au titre de la facilité élargie de crédit , est une composante essentielle des efforts des autorités pour garantir la viabilité de la dette et la stabilité financière.

« Je salue la détermination sans faille des autorités à dégager l’espace budgétaire nécessaire pour répondre aux besoins considérables du Tchad en matière de dépenses sociales et d’investissements. À cet égard, la rationalisation des dépenses non prioritaires, notamment les subventions régressives sur les carburants et l’électricité, et les réformes visant à renforcer la mobilisation des recettes non pétrolières seront cruciales.

« J’ai été impressionné par le dynamisme des étudiants avec lesquels je me suis entretenu lors de ma visite au Lycée technique industriel de N’Djaména et j’encourage la mise en place de de partenariats public-privé en faveur d’un enseignement professionnel de qualité. Ceux-ci permettraient de garantir l’employabilité des jeunes et l’essor de l’industrie naissante, faisant du secteur privé le moteur d’une croissance forte.

« J’ai également eu la chance d’échanger avec les autorités et d’autres parties prenantes sur l’état de la sécurité alimentaire, ainsi que sur les répercussions des changements climatiques sur l’économie tchadienne et les solutions pour limiter leur incidence sur les plus populations les plus vulnérables. Les services du FMI poursuivront ce dialogue avec les autorités et évoqueront notamment au second semestre la fourniture éventuelle d’un appui dans le cadre de son nouveau mécanisme de prêt à long terme, la facilité pour la résilience et la durabilité, afin d’aider le pays à relever les défis des changements climatiques.

Liens utiles :

Département de la communication du FMI

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

ATTACHÉ DE PRESSE: NICOLAS MOMBRIAL

TÉLÉPHONE:+1 202 623-7100COURRIEL: MEDIA@IMF.ORG

2379 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire