Vareuse, casquette et sabre : les nouvelles tenues très codifiées du maréchal Idriss Déby Itno.

Idriss Déby Itno, nouvellement élevé au grade de maréchal du Tchad, a signé le 15 juillet un décret peu habituel définissant les caractéristiques de ses tenues et galons.

On connaissait le faste centrafricain du maréchal Jean-Bedel Bokassa (devenu plus tard empereur), son képi à « deux rangées de feuilles de chêne » et sa « tunique en drap blanc » orné d’épis d’or. Idriss Déby Itno, élevé au même grade le 26 juin, dispose désormais lui aussi de ses propres tenues « d’apparat », « de cérémonie » et « de combat ». 

Dans ce décret numéro 1577/PR/2020 de six pages et signé de sa main sur proposition de son grand chancelier, le chef de l’État tchadien approuve les détails de ses futurs uniformes, élément par élément. « La tenue d’apparat […] comprend : une vareuse en polylaine 220 g. de couleur bleu nuit […], col Mao haut brodé main or motif feuille de chêne », précise le document. 

« Terreur pendant la guerre, bouclier pendant la paix » suivent « une cape en soie ou en tissu polyviscose », « un pantalon […] avec bande commandement […] brodé main or », « une aiguillette en cordon milanais or double ferret sur épaule gauche » ou encore une « casquette avec coiffe démontable », « un sabre lame forgée » et un « bâton de maréchal de couleur noire, modèle empire ». 

Ce dernier, précise le texte, devra être orné « de 23 étoiles dorées de 15 mm symbolisant les 23 provinces du Tchad » et sa « bague supérieure » sera « gravée de la mention Terror Belli Decus Pacis, soit « Terreur pendant la guerre, bouclier pendant la paix ». Le sabre du nouveau maréchal comportera quant à lui la devise « Pour l’honneur et la fidélité à la Patrie ». 

La tenue « de cérémonie » du maréchal Déby Itno, portée lors du « service courant et lors des cérémonies militaires », est plus classique. Sans sabre, elle sera, selon le décret, « de couleur kaki clair », avec « cravate de couleur noire ». Le bâton Terror Belli Decus Pacis reste en revanche bien présent dans cette version « cérémonie » du néomaréchal. 

« Bariolé désert ou forêt »

Enfin, Idriss Déby Itno devra également apporter quelques changements au treillis et à la « tenue de combat » qu’il utilise déjà volontiers (comme, en mars dernier, sur les rives du lac Tchad). Sa « casquette de combat type US, bariolée désert ou forêt », devra être brodée de « sept étoiles or ». Quant à son uniforme « guérilla F3 », il sera imprimé de la mention « maréchalat du Tchad ».

Le reste de la tenue est plus courant : « un tee-shirt en coton », « une paire de chaussures d’intervention double zip », « un chèche » et « un ceinturon » « de couleur kaki clair ou bariolé forêt » et une « paire de mi-bas de couleur noir ». En mode « combat », Idriss Déby Itno laissera toutefois au placard le fameux Terror Belli Decus Pacis, bâton aux 23 étoiles d’or. 

Par Mathieu Olivier. Jeune Afrique.

1559 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article