Il se tient du 20 au 21 septembre, à N’Djaména, un atelier sur la politique nationale foncière du Tchad. Cet atelier est organisé par la FAO en partenariat avec le ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire.

Cet atelier de discussion de la politique foncière du Tchad est organisé dans le cadre du projet d’appui à l’élaboration de la politique nationale foncière du Tchad dont l’objectif est d’accompagner le gouvernement dans le processus participatif d’élaboration d’une politique foncière inclusive.

Regroupant les cadres du ministère de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire et les chefs de terre, cette rencontre n’est pas sans importance, car « le manque d’une politique foncière nationale crée une incertitude concernant les droits de propriété et d’occupation des terres… mais accroît aussi la vulnérabilité chez les groupes de personnes pauvres et marginalisés», indique Alain Ferdinand, représentant de la FAO au Tchad.

Au sortir de cette rencontre, les participants devront produire un document qui permettra au gouvernement d’orienter sa politique et à ses partenaires de mieux guider leurs actions. C’est d’ailleurs l’interpellation qu’a faite Idriss Bachar Kary, directeur général du Cadastre topographique et des archives foncières.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

871 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire