Quand le tout puissant ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social viole les instructions du président de la République. Le président de la République du Tchad son excellence Idriss Deby Itno avait ordonné publiquement le ministre de la fonction publique et son gouvernement de procéder l’intégration de tous les lauréats des écoles nationales de formations professionnelles lors de son intervention en date du 31 décembre 2019 date à laquelle il a promis l’intégration de 20000 jeunes à la fonction publique.

Malheureusement nous avons constaté avec regret que le tout puissant ministre de la fonction publique Ali Mbodou Mbodoumi a violé les instructions de chef de l’État et procédé à sa manière. Sur plusieurs arrêtés d’intégration, publiés sur la page du ministère de la santé publique et d’autres arrêtés secrètement remis aux bénéficiaires, nous avons constaté avec regret que le nombre des lauréats des institutions publiques intégrés au ministère de la santé publique n’atteint pas 10%.

Permettez-moi de vous dire que 90% des bénéficiaires de l’intégration sont des ressortissants des institutions privées (nationales et étrangères) Cela s’explique tout simplement par le fait que l’une des institutions privées (ISFOP)moins recommandées et loin de remplir les normes de l’enseignement supérieur appartient au ministre de la santé publique. Il a usé de son pouvoir de ministre pour intégrer les incompétents à la place de ceux qui méritent, dont le but est d’attirer les jeunes vers ISFOP ou s’Intox dans les années avenir. La deuxième raison s’explique par le fait que les ressortissants des institutions privées ont perdu longtemps l’espoir d’être intégrés à la fonction publique, c’est pourquoi ils ont opté la voie de corruption.

Quant aux diplômés des institutions publiques, naturellement optimistes, pensant que les ministères concernés appliquent les instructions de chef de l’État pour que l’intégration soit en leur faveur, croyez-moi cette fois-ci ils ont mordu la poussière au détriment des privés. Singulièrement, les techniciens supérieurs de la pharmacie et de laboratoire des institutions publiques sont les plus grandes victimes de cet acte irresponsable.

Réponse anticipée à ceux qui me demanderont sur quelle base j’ai fait les statistiques ? La réponse est simple il existe au total 3 institutions publiques qui forment les techniciens supérieurs en pharmacie et analyses biomédicales au Tchad (INSTA, ADAM BARKA et Roi Faysal) Parmi les trois institutions que nous avons cité ci-haut, L’INSTA forme un nombre plus important des diplômés en termes de chiffres.

Alors si très peu de ressortissants de ce dernier dont je fais partie sont intégrés, rien n’empêche que ça soit la même chose pour les autres institutions. Pire encore, sur la base des informations que nous avons reçu auprès de nos camarades intégrés, l’intégration à la fonction publique est monnayée, pour être intégré à la fonction publique l’intéressé doit verser au moins 1 millions de nos francs.

Cela veut dire tout simplement que le ministre de la fonction publique et celui de la santé ont mis en place un marché d’intégration où les intéressés seront intégrés par échange des espèces sonnantes et trébuchantes. Ceux qui parlent de régionalisme et violation de l’égalité de chance pour tous les Tchadiens n’ont rien compris.il suffit tout simplement d’être dans leur système mafieux.

Craignez Allah, vous avez rempli le HARAM dans vos grands ventres, souvenez-vous que vous avez fait un serment pour rendre un service loyal. Violer les instructions d’un chef de l’État, c’est vraiment un acte inadmissible. Nous demandons au Maréchal du Tchad de faire la colère contre tous les corrompus. Nous allons combattre l’injustice sous toutes ses formes.

Corruption danger.

Iene Negue

1910 Vues

  • Il faut comprendre ce que tu dit avant de publier tes faux raisons isfopp n’a que 17etudiants dont personne n’est intergrer cette anné.

    Commentaire par Maya mht ali le 14 juillet 2020 à 9 h 42 min