Le rendez-vous est pris ce vendredi avec Idriss Déby. Les responsables de la plate forme syndicale viendront dire à Idriss Déby ce que la base leur impose. Si parmi les responsables syndicales certains voulaient fléchir, d’autres restent fermes sur le fait de ne pas accepter d’être tourné en bourrique. Pour la masse des travailleurs, personne n’a poussé Idriss Déby de donner sa parole et faire des promesses aux moments des crises et grèves. ” Personne n’est à notre place “ renchérie un travailleur, Nous nous battons durement pour joindre les deux bouts, le pays à de l’argent, mais le pouvoir l’oriente pour ses priorités en nous sacrifiant. Cette fois-ci nous ne pouvons tenir, et le président n’a pas le droit de nous mentir “. Ce vendredi, quelle que soit l’heure, les Tchadiens auront les yeux rivés sur les résultats de cette rencontre.

Du côté du pouvoir, selon nos sources, Idriss Déby s’amenuise. Ses services lui ont fait des fiches avant, pendant, et après l’assemblée générale des travailleurs. Il est tenu quotidiennement informé sur ce qui l’attend en guise de réponse de la masse. S’il a cette échelle d’avance en termes d’information, il traine en lui cet aspect caricatural qui lui colle à la peau. Il ne tient jamais promesse, et cette fois-ci quelque soit la carte qu’il abattra, il trouvera face à lui des travailleurs déterminés à revendiquer leurs droits.

Attendons calmement la suite qui risque d’augurer d’une grève généralisée, et la paralysie totale des services de l’état… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

2577 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article