Par un communiqué tard dans la soirée, la dictature d’Idriss Déby vient d’interdire le forum alternatif qui devrait être organisé à N’Djamena.

Comment concevoir et comprendre qu’il y a deux poids et deux mesures. Le MPS et Idriss Déby ont organisé leur forum avec ses alliés, une sorte de congrès MPS bis qui n’a rien d’inclusif. À ce moment-là pandémie coronavirus existe bel et bien.

Selon nos sources, après une réunion de sécurité à la présidence des Itno, qu’une décision est prise pour interdire le forum alternatif sous l’alibi Covid-19.

Après que le pré forum alternatif a été lancé en direct sur les réseaux sociaux, qu’en début de soirée par un arrêté du ministre de la Sécurité publique, le forum citoyen prévu du 27 au 29 novembre par la plateforme des forces vives de la nation est interdit.  

On justifie cette interdiction par un rassemblement d’un grand nombre de personnes dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

« L’avis de la Coordination de Riposte sanitaire n’étant pas requis, la pandémie de la COVID 19 ne permet pas un rassemblement de grande envergure. En conséquence de quoi, le forum n’aura pas lieu ».

C’est en ces termes honteux que le gouvernement ait justifié l’interdiction de la tenue du Forum des forces vives de la nation. La décision est tombée en soirée du 26 novembre 2020.

À travers cet arrêté, le gouvernement invite donc les concernés à savoir les mouvements syndicaux et citoyens, organisations de défense des droits humains, personnalités politiques, leaders d’opinions à rester chez eux.

Quelle perfidie, quelle honte, si cela n’est pas une dictature, qu’est faut-il dire ? Le forum alternatif s’est préparé autant mieux que le forum in(ex)clusif d’Idriss Déby, mais ce régime a peur de la réaction du peuple tchadien qui surement va s’exprimer à travers le forum alternatif, là où Idriss Déby a échoué pour son forum dit inclusif alors qu’il ne l’est pas.

Idriss Déby ne peut pas continuellement enlever la liberté de parole au peuple tchadien.

Idriss Déby n’a pas le droit de déprécier le droit des Tchadiens à accéder à la libre expression.

Depuis quelques semaines, Idriss Déby est en campagne. Autour de lui se retrouvent des centaines de partisans, des enfants, des cultivateurs, des mômes avec lui dans les champs sans masques. Et ce régime a le toupet de brandir le cas Covid-19 pour interdire le forum alternatif qui est la plateforme du peuple. Mais une chose est sure, rien ne peut enterrer le peuple.

Les Tchadiens s’exprimeront quoiqu’il en advienne.

Tchadanthropus-tribune

416 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article