Pendant un entretien entre Idriss Déby et quelques partisans du MPS venus lui rendre visite, le président tchadien s’est adressé à leur encontre sur sa pérennité au pouvoir. Le ton est véhément, index à l’appui, il toise son assistance en ces termes

“ J’aurais bien souhaité me retirer et me reposer si vous tchadiens vous êtes capables demain de ne pas vous affronter entre vous, de ne pas semer la haine, et de ne pas vous entretuer. La campagne présidentielle de 2016 l’a démontrée comment le pays est divisé. On prône la haine aujourd’hui comme culture, dans les journaux, dans Facebook, ce que les tchadiens se disent entre eux n’est pas rassurant. Je vous pose la question à vous fils de ce pays, à votre âme et conscience croyez-vous que ce soit rassurant ? Vous pensez qu’en prenant les armes pour aller me battre, ce n’est pas parce que je suis brave et fort, mais c’est parce que je ne veux pas assister de mon vivant aux désordres qui pourraient s’installer. Croyez-vous que ce soit moi qui ait changer la constitution ? Où pensez-vous que je m’accroche à ce pouvoir ? “

Qu’en pensent nos compatriotes au niveau national et ceux de la diaspora sur ce que Idriss Déby avance. Sont-ils convaincus qu’il ne puisse y avoir un tchadien capable de gouverner notre pays ? Ou c’est juste une sortie démagogue dite pour abrutir notre conscience déjà latente par les innombrables problèmes dont on fait face au Tchad. A nos compatriotes de prendre la parole et d’analyser les affirmations de leur président, même si la soutenance de ses propos demeure humiliante pour nombre des tchadiens ayant étudiés, et les cadres ayant une expérience bien assise à l’international… A vous la parole.

Tchadanthropus-tribune

3138 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article