Dans un Communiqué de presse du 05 .10.2020, intitulé « Les politico-militaires tchadiens acceptent le dialogue national inclusif proposé par GRDNIT », publié sur le site Magazine charilogone le 08.10.2020, notre parti « ACTUS » serait signataire ledit document en la personne de son Président Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum.

Nous tenons ici à faire solennellement la mise au point de notre démenti formel sur ce faux usage de faux et usurpation d’identité qui recevra en son temps une suite judiciaire de notre part.

  1. Nous n’avons jamais été contacté ni officiellement, ni officieusement et moins encore témoin d’une quelconque approche par les organisateurs de ce 2 ème Forum national, dénommé outrageusement et subtilement « Dialogue national inclusif ».
  2. C’est avec indignation, stupéfaction et colère légitime que notre parti (ACTUS/prpe) et non simplement ACTUS (acronyme d’un autre parti de l’opposition démocratique), a signé ce communiqué des partis politico-militaire en la personne de son Secrétaire général Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum et non Président mentionné dans le document.
  3. La précipitation, l’’absence totale d’une véritable concertation inclusive préalable (par exemple la mention de notre parti sans notre consentement et sans nous avoir contacté), la méconnaissance des partis et de leurs structures…sont autant d’éléments qui démontrent à suffisance si besoin en était, de la légèreté déconcertante, de l’impréparation effroyable, avec lesquelles le régime du dictateur Maréchal Président Idriss DEBY ITNO gère le pays. 4. Mentionner illégalement le nom du parti et de son dirigeant dans un communiqué sans nous avoir les contacté au préalable et sans notre consentement est un acte de mépris, un déni de notre personnalité.

En effet, pour le squatteur du palais rose, le tyran Maréchal Président Idriss DEBY, les tchadiens sont ses sujets qui doivent se soumettre à la servitude en exécutant servilement ses ordres. Non, Non et Non, notre Parti (ACTUS/prpe) et son Secrétaire Général Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum condamnent avec fermeté ce mépris et s’opposent à cette servitude impériale liée au pseudo « dialogue national inclusif », qui est en réalité une kermesse de son parti présidentiel, MPS où les vrais problèmes du pays seront éludés au profit de l’encensement et les éloges dithyrambiques en faveur du despote.

Le Tchad, notre chère mère patrie et les masses populaires, humiliés, avilis, trahis, pillés, paupérisés…depuis 30 ans par le despote Maréchal Président Idriss et sa horde de prédateurs, exigent de nous tous un sursaut national de libération par tous les moyens, y compris armés (le préambule de la constitution du Tchad de 1996 et celle promulguée le 4 mai 2018 nous le recommande fortement. Pourquoi ne ferons-nous pas bon usage de cette pertinente disposition de notre droit constitutionnel qui est légal et légitime ?

Le dicteur Maréchal Président Idriss DEBY, en sa qualité de fin manœuvrier diabolique depuis 30 ans, lance ce 2ème Forum national avec pour objectif principal la légitimation et la pérennisation de son pouvoir à travers les prochaines échéances électorales (législative et présidentielle).

Jamais, notre parti, ACTUS/prpe ne va accompagner une telle forfaiture contre les masses populaires suppliciées de la tyrannie.

Ce 2ème Forum n’est ni un véritable Forum national, ni un dialogue inclusif, ni une conférence de paix. C’est objectivement une kermesse du part présidentiel, le MPS pour adouber sa « maréchalisation », pérenniser son pouvoir, et enfin mentir à l’opinion internationale qu’il a invité les partis politiques et politico-militaires pour la paix, et que ces derniers ont décliné son invitation. Le tyran Maréchal Président Idriss DEBY compte ainsi jeter l’anathème et la responsabilité de la situation tendue de guerre ou d’absence de paix au Tchad sur tous les partis politiques qui refusent cette mascarade prétendue « Dialogue nationale inclusive ». Il est de notoriété publique que cette kermesse du MPS dont les résolutions sont déjà élaborées par son initiateur le squatteur du Palais du palais rose en sa faveur pour satisfaire ses caprices et sa mégalomanie congénitale, n’apportera rien à notre peuple. 8. Au demeurant, il serait judicieux de rappeler à l’opinion publique qu’en décembre 2001, nous avons dirigé une délégation de la CMAP, opposition politico-militaire (Coordination de 13 partis politiques et politico-militaires à N’Djaména).

Nous avons remis pour mobiliser et Construire ACTION TCHADIENNE POUR L’UNITÉ ET LE SOCIALISME / PARTI RÉVOLUTIONNAIRE POPULAIRE ET ÉCOLOGIQUE Chadian Action for Unity and Socialism / Popular and Ecological Revolutionary Party (ACTUS/prpe) E-mails : actus-prpe@club-internet.fr actus_pr@yahoo.com Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme / Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique (ACTUS /prpe E-mails : actus_pr@yahoo.com actus-prpe@club-internet.fr 2/2 Général-Président Idriss DEBY un solide dossier de propositions d’une Conférence de paix inclusive, apportant toutes les garanties nécessaires pour sa sécurité physique et ses biens matériels. Le prix de la paix pour notre pays vaut ce prix, ce sacrifice et dépassement.

Pensons aux générations futures. Très content de notre dossier, le Général-Président a lui-même félicité la CMAP au cours d’une conférence de presse commune dans le Palais présidentiel d’Abéché en ces termes « je félicite la CMAP pour ces pertinentes propositions de paix et demande aux autres partis de suivre cet exemple » Personnage fourbe et inique qui n’a jamais tenu ses engagements comme à l’accoutumée, depuis lors ce dossier de propositions a été classé sans suite. Les pertinentes propositions de la CMAP lui auraient permis de quitter le pouvoir avec dignité et d’accorder au peuple le droit à la paix et à une vie normale et humaine. Cependant, hélas force est de constater que son minable orgueil narcissique, doublé de sa logique maladive de mourir au pouvoir, le rendent insensible aux cris de détresse du peuple. Il reste de imperturbablement de marbre. Cet entêtement atavique risquerait de l’emporter tragiquement. La colère du peuple italien devrait l’inspirer à rejeter ses fausses certitudes et son mépris légendaire à l’égard du peuple tchadien. En effet, le tout puissant fasciste MUSSOLINI a été capturé et pendu sur la place publique par le peuple italien insurgé. Ce genre de traitement dégradant, humiliant et inhumain n’est pas souhaitable à toute personne quel que soit son rang social, la nature et la gravité des crimes ou délits commis. 9. Il grand temps que le Maréchal Président Idriss DEBY et surtout son clan et ses nervis, des véritables profito-situationnistes, prédateurs invétérés des biens publics, puissent voir les réalités sociales et l’état du pays en face. À cet effet, il faudrait accepter une véritable Conférence de paix inclusive qui doit aborder les problèmes gravissimes qui minent le développement du Tchad et accroissent la paupérisation des masses populaires sans tabous, pressions, concessions, et avec la seule passion ultime d’amour de la patrie. La liste de ces problèmes sera incontestablement non exhaustive car en 30 ans de pouvoir absolu, le dictateur Maréchal Président Idriss DEBY à ruiné le pays, exacerbé les conflits tribalo confessionnels, la paupérisation des masses populaires (jamais connue de mémoire de tchadiens et ce nonobstant les colossales revenues du pétrole et autres ressources naturelles).

Voici quelques infimes exemples de ces problèmes récurrents: prédation des deniers publics, pillages des ressources minières, fauniques, impunité totale institutionnalisée accordée aux membres du clan et ses sbires, de l’eau potable, de l’électricité, de l’éducation, de la santé, du conflit éleveurs-agriculteurs sciemment entretenus par les autorités administratives membres du clan, le chômage des jeunes diplômés victimes de l’apartheid clanique, le nouveau phénomène des réseaux d’esclavage des jeunes de la région de Moyen chari convoyés vers l’est du pays en direction du soudan, le monopole des affaires par les membres du clan qui ne paient pas la douane et les impôts, le bourrage de l’administration publique par les nominations des membres du clan dont l’incompétence notoire est avérée, octroi des bourses d’études supérieures n’obéissant pas aux critères académiques, apartheid au sein de l’armée nationale en matière de promotions de grades, de postes et salaires, les mutations n’obéissant à aucune règle de la fonction publique, les expropriations sans indemnisations des biens des citoyens au profit des membres du clan et leurs nervis, violations systématique des droits de l’homme, confiscation des champs des agriculteurs les transformant de facto en « ouvriers agricoles » sans droits… La tenue d’une véritable Conférence de paix inclusive, crédible et transparente devrait nécessairement passer par les étapes subséquentes :

A- Annulation du prochain 2 ème Forum

B- Création d’une Commission technique l’organisation de la Conférence inclusive de paix (COTOCOP) chargée d’élaborée les propositions des thèmes à débattre.

À cet effet, une large consultation entre le gouvernement, les partis de l’opposition démocratique, de l’opposition extérieure, les mouvements politico-militaires et la société civile, doit se tenir pendant une durée n’excédant pas 3 jours.

C- Une convocation arrêtée par la COTOCOP sera adressée aux partis dûment répertoriés.

D- La Conférence de paix inclusive proposera une charte du gouvernement de transition n’excédant pas 14 mois, et un chronogramme de l’élection présidentielle qui se tiendra au cours des 5 mois suivants.

E- Les Membres du gouvernement de transition seront exclus de participer à cette première élection présidentielle post Conférence de paix inclusive.

https://data.over-blog-kiwi.com/0/80/87/91/20201020/ob_ce7dd1_cp-actus-pr-2e-forum-doc-docx.pdf

Le 20 Octobre 2020.

Le Secrétaire Général d’ACTUS/prpe

Dr LEY-NGARIGAL Djimadoum

269 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article