Créé en 1945, le Franc CFA est aujourd’hui utilisé par près de 200 millions de personnes en Afrique. Mais pour ses détracteurs, c’est un vestige de l’ère coloniale et un frein au développement qu’il faut abattre. Jeune Afrique démêle le vrai du faux en 2 minutes pour tout comprendre sur la polémique monétaire qui agite le continent depuis deux ans. 

Tchadanthropus-tribune avec Jeune Afrique.com

 

1074 Vues

  • Le drapeau l’emblème du pays, l’Hymne national et la Monnaie sont du domaine de la souveraineté nationale. Ne peuvent être hypothéqués ni négociés au profit d’un pays tiers comme c’est le cas actuel de CFA avec la France. Mais à qui à qui profite réellement cette stabilité monétaire dont on vante tant le bien fait? Qu’on m’explique pourquoi l’indice du développement humain des pays de la zone CFA est plus faible que celui des autres pays africains hors CFA ? Pour quoi le taux de pauvreté, analphabétisme, insuffisance de projet industriel est le plus bas dans les pays africains de la zone dite CFA ? Comment expliquer, le non convertibilité d’une monnaie qu’utilisent plus de 200 millions d’habitants ? La monnaie CFA n’a jamais été, ni ne sera une monnaie permettant de créer une richesse en faveur des populations autochtones, mais plutôt une des sources principales de leur appauvrissement.

    Commentaire par Seidou TRAORE le 11 mai 2019 à 19 h 56 min