Les potentiels repreneurs de la société Afrimedia, propriétaire de la chaîne Africa 24 lancée en février 2009 par le Camerounais Constant Nemale, avaient jusqu’au 25 mars pour se manifester. Cette procédure fait suite à la liquidation avec poursuite de l’activité de la société, prononcée le 8 février par le tribunal de commerce de Nanterre, en banlieue parisienne. Tout en actant de cette liquidation au terme d’une période d’observation lancée en janvier 2018, cette juridiction a parallèlement demandé à l’administrateur judiciaire, Selarl CID & Associés, de procéder à la cession de l’entreprise (voir ICI). Les dossiers les plus pertinents seront identifiés et sélectionnés sous 48 heures par le cabinet parisien piloté par Isabelle Didier. Ce dernier a pu obtenir une diminution du passif grâce à 3 millions € versés par l’État camerounais (LC n° 795). Alors qu’il avait participé au lancement de la chaîne grâce à sa mise de fonds, l’État équato-guinéen ne devrait pas se manifester. 

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent.

340 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article