Trois généraux sont actuellement “short-listés” pour prendre la relève du général Pascal Facon à la tête de l’opération Barkhane cet été. Commandant de la Légion étrangère depuis 2018, le général Denis Mistral fait figure de favori. Officier de cavalerie, il avait déjà pris le relais de Pascal Facon à la tête des Eléments français au Sénégal (EFS) en 2017. Denis Mistral a l’avantage de bien connaître la bande sahélo-saharienne (BSS) pour avoir été l’adjoint du général Bernard Barrera au moment du lancement de l’opération Serval au Mali en 2013. Autre candidat, le général Vincent Pons, actuellement en poste à l’état-major du commandement des forces terrestres de Lille et ancien patron de la 27e Brigade d’infanterie de montagne. Dernier nom sur la liste, celui du général Marc Conruyt, actuel sous-directeur des études et de la politique pour l’armée de terre. Le poste de général adjoint “opérations”, traditionnellement réservé à un officier de l’armée de l’air, devrait quant à lui revenir au général Thierry Garreta, actuel chef de cabinet du chef d’état-major de l’armée de l’air. Le général Pascal Facon a d’ores et déjà programmé plusieurs opérations d’envergure dans la “zone des trois frontières” sur les mois de février et mars, avant l’arrivée de la saison des pluies. 250 hommes supplémentaires – principalement composés de militaires du 2e REP2e REI et 2e REC – ont rejoint l’opération Barkhane fin janvier, avant un premier retrait hypothétique de soldats français qui pourrait être annoncé début juillet (LC n°815).

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

747 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article