Aujourd’hui mardi 20 avril 2021, le président Idriss Deby Itno est mort des suites de ses blessures face aux troupes de la libération.

Je combats le dictateur Deby depuis toujours, 30 années sans faille de lutte et d’exil modeste, sans jamais oublier la souffrance de mon peuple.

Je veux rendre hommage à l’homme qui a su mourir dignement, au combat, à la tête de ses troupes. La réconciliation dont le Tchad a besoin passe en effet par le respect de notre ennemi lorsque celui-ci nous quitte pour faire face à notre Créateur.

Moi Mahamat Abbo Silek, j’appelle toutes les Tchadiennes et tous les Tchadiens à se lever pacifiquement pour demander la formation d’un gouvernement de transition visant à l’unité nationale et à la préparation de la future élection présidentielle.

Je veux reconstruire un Tchad prospère, juste, fondé sur le dépassement des clivages ethniques, le recul de l’ignorance, et un avenir meilleur pour nos enfants tchadiens.

Cela est possible à la seule condition que nous unissions nos efforts dans une volonté de changement. Je reste à la disposition de mon peuple, comme je l’ai toujours été, vivant un exil difficile, mais toujours digne, avec une volonté constante à l’esprit : le redressement de notre Tchad que nous aimons tous.

Frères et sœurs du Tchad, quelle que soit votre religion, d’où que vous veniez au Tchad, je vous appelle à vous unir pour sauver notre grande nation, le Tchad, pour la sortir de la pauvreté et de l’ignorance et pour marcher ensemble sur le chemin de la reconstruction heureuse.

J’appelle la France, mais aussi toutes les puissances bienveillantes en Afrique, à aider le peuple tchadien dans ce processus de réconciliation et de reconstruction, dans le respect total de notre souveraineté, de nos traditions, de nos intérêts nationaux !

Vive le Tchad, vive la République !

A Paris, le 20 avril 2021.

Mahamat Abbo Silek

559 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire