C’est la preuve que le dictateur d’Amdjarass sent mauvais. Ça ne changerait rien pour Macron. La même France avait invité l’ancien président Hissein Habré pour la fête de 14 juillet, et elle lui a donné un coup de pied 5 mois après. Gaddafi avait planté sa tente au sein de l’Élysée et la suite vous la connaissez tous.

C’est aussi valable pour Déby avec moins de fanfares que ces prédécesseurs. Être reçu à l’Elysées, n’est pas un gage d’assurance, mais de méfiance et de crainte pour les dictateurs. Surtout pour un Zozo comme celui du Tchad. Après 27 ans de dictature féroce, Deby n’apportera rien au Tchad et moins à la France. Mais, il ne fera que d’évaluer la relation entre le peuple du Tchad et celui de La France. Ça, Mr Macron et son équipe bien élue démocratiquement avaient compris. Malgré la présence de quelques anciens nostalgiques de Déby parmi l’entourage de Macron, la vase est pleine. Elle ne pourra plus contenir un centilitre de plus.

La seule chose qui restera aux Tchadiens, soit ;

 

  • on la déplace,
  • soit on la casse.

 

Il n’y aura pas autres alternatives. Dès maintenant, que Les Tchadiens commencent déjà à penser, comment vivre ensemble dans la cohésion sans frustration ? Car, nous assisterons à l’enterrement d’un système mafieux et pourri. Mais, nous n’enterrerons pas une nation avec toute sa composante. Notre pays saura survivre après 27 ans de dictature. Toute pensée qui va dans le sens d’une chasse aux sorciers nous trouvera devant elle. Notre pays a besoin d’une paix et cela se fera avec tous ses enfants sans exception. Demain, Le Tchad de joie et de justice verra le jour. Et ça serait un beau soleil qui brillera sur l’étendue du territoire national.

Doki Warou Mahamat

1395 Vues

  • Étrange et même curieux
    Le président Idriss Deby Itno n’a pas besoin qu’un franccais même celui-là à une notoriété parmi la classe politique française
    puisse ceduler une rencontre entre président Tchadien Idriss Deby Itno,président Français Emmanuel Macron.
    il y a des règles des routines des préséances officielles des rencontres tête-à-tête
    des Chefs d’État.
    Quoi qu’il arrive, en tout cas Idriss Deby va s’en sortir dans un cas comme dans l’autre
    des mauvais pas.
    Rien de grave,donc, juste un mauvais timing de la presse !!!
    Rencontrer le président Français Emmanuel Macron en cette période pas vraiment idéal pour parler des enjeux cruciaux. de deux pays.

    Commentaire par MAHAMAT SOUKAR MOUSSA le 13 juillet 2017 à 22 h 32 min