Quelques jours seulement après avoir assisté, le 28 août à l’Élysée, à un mini-sommet sur les questions migratoires, Idriss Débysera la guest-starde la ville de Paris avec une journée entièrement consacrée à l’investissement au Tchad – Un investissement le 6 septembre, à l’hôtel Méridien Étoile de la capitale française que l’opposition et la société civile tchadienne contestent – Ce rendez-vous, organisé par la Banque mondiale avec l’aide de Paris et de l’Union européenne, se tiendra dans le cadre du Plan national de développement (PND) du Tchad. Il doit permettre de mobiliser les bailleurs de fonds au Tchad.

Idriss Déby fera le discours d’ouverture après les mots de bienvenue de madame Anne Hidalgo, maire de la ville de Paris, et une communication de Rémi Rioux, le patron de l’Agence française de développement (AFD).

 

Plusieurs autres personnalités défileront tout au long de la journée, parmi lesquelles le vice-président de la Société financière internationale(SFI) Dimitris Tsitsiragos; des ministres tchadiens tels que Ngueto Tiraina Yambaye (économie), Adoum Younousmi (infrastructures), Béchir Madet (pétrole) et Mahamat Hamid Koua (développement industriel) ; le directeur général de l’ONUDILi Yong, ou encore le banquier Tony Elumelu, patron du groupe UBA. D’après nos sources auprès du palais des Itno, le raïs tchadien aurait fait une promesse à son entourage restreint qu’un grand assainissement devrait voir le jour juste après cette table ronde. Cet index serait porté à l’endroit de certains membres du gouvernement, des directeurs de grandes institutions, et de ceux que la rue désigne comme voleurs de la République. Simple effet d’annonce comme les Tchadiens ont coutume d’entendre, ou réelle intention… Wait & See.

 

Tchadanthropus-tribune

2226 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article