Dans le journal télévisé du 23 août 2018, Idriss Déby a fait un grand show à la télévision. Exhibant un stock impressionnant d’armes de guerre en tous genres, il a annoncé que les militaires tchadiens ont intercepté ce convoi d’armes en provenance de la Libye et en route pour alimenter les bases de BokoHaram dans la région du Lac Tchad.  « C’est la France à travers ses militaires positionnés au Tchad qui approvisionne l’organisation terroriste BokoHaram » a t-il martelé. Que chacun se rappelle dans ce chapitre contre la France, qu’Idriss Deby avait aussi dit, qu’il ne voulait plus se représenter mais que c’est un constitutionnaliste français qui l’a forcé à le faire. Ces accusations graves surviennent à un moment où son pouvoir fait face à deux attaques rebelles dont la seconde a été démenti mais la diffusion d’un élément Audio d’un coup de téléphone du Ministre de la Sécurité Ahmat Bachir le prouve. (Voir l’élément)

 

 

Le régime Deby a été secoué par ces incursions rebelles, le limogeage du Chef d ‘État Major, le limogeage aussi de nombreux chefs de canton dans la zone démontrent aisément l’extrême nervosité d’un pouvoir usé, à bout de souffle, impopulaire et qui sait que la région risque de s’embraser tellement les frustrations sont énormes. Le tyran le sait tellement bien qu’aucune force militaire terrestre n’a pu être acheminée au Nord, seuls quelques bombardements lointains ont eu lieu. Quoi d’étonnant alors qu’on ait vu sur Whatapps des dérives  verbales d’origine ethnique contre les rebelles, qui sont l’œuvre de personnes proches du pouvoir que ce soit dans la diaspora ou à N’djamena. Des attaques ethniques qui font l’affaire du pouvoir Deby  qui joue à son jeu  favori en divisant les Tchadiens. Et ce même pouvoir a démontré, à ses souteneurs,sa barbarie quand il a fait chicoter les populations de KouriBougoudi, jeunes, vieux sans distinction et ceux là n’étaient pas des rebelles .

 

Après ses graves accusations contre la France dans le journal télévisé du 23 août 2018 à 20h, quelques heures ont suffi, pour que la Teletchad reçoive l’ordre d’enlever l’élément du journal de 23h30 et de sa version sur le net mise en ligne ce matin. Il faut dire qu’Idriss Deby est coutumier du fait, nous avons relevé des faits similaires à de nombreuses reprises. Il se gonfle et se dégonfle aussitôt. Président incapable, qui a mis le pays en faillite ; cessation de payement des salaires dans la fonction publique, hôpitaux transformés en mouroirs pour les familles tchadiennes, inondations des quartiers et des maisons, services de voirie et d’assainissement inexistants.

A l’aéroport de N’djamena, le scanner des bagages est en panne depuis plus d’un an. Et c’est le Ministre de la Sécurité Ahmat Bachir qui annonce l’avoir découvert hier. L’aéroport tournait en dehors des normes internationales, tout comme la douane, la mairie et les autres services. Et cela c est dans la capitale, la soit disant vitrine de l’Afrique, que se passe-t-il ailleurs en province ? Le pouvoir Deby a coupé depuis 6 mois les services  internet au Tchad, pendant ce temps le couple Deby–Hinda se connecte avec des puces camerounaises.

Gesticulations grossières d’un couple  qui se moque des Tchadiens à travers ses sorties à la douane, pour nettoyer les rues etc, pensant à une action de communication, le temps d’être filmés car il semble que la suite est balancée à la population à qui il est imposée de balayer.  En plus de vivre sans eau, ni électricité, ni internet, ni salaire, il faut encore aux Tchadiens de remplacer les services de voirie pour qui, des milliards ont été dépensés et au finish volés.

Il est temps que la France rattrape ses erreurs au Tchad et se mette pour une fois du côté du peuple tchadien pour lui permettre de vivre dignement.

La Rédaction de Zoomtchad

3743 Vues

  • Depuis quand la France réagit à une vraie accusation? La France et Deby ont un interet commun: Deby pour son entourage et La France pour les français.

    Commentaire par Sago Prosper le 30 août 2018 à 10 h 55 min