De sources dignes de foi, Idriss Déby devrait venir en France courant 1ère semaine de janvier 2021, un voyage prévu juste après l’arrivée du 1ere ministre français Jean Castex à N’Djamena, mais ce voyage fut repoussé pour la quinzaine de ce mois.

Entretemps le séjour prolongé à Amdjaress laisse proliférer toutes les rumeurs sur le fait qu’il aurait contracté le Covid-19. L’information fut annoncée dans un 1er temps par la page Facebook de l’organisation politicomilitaire UFR, puis relayer à profusion par les réseaux sociaux. Il est annoncé qu’il est contaminé au Covid-19 et mis en quarantaine à Amdjaress et les téléphones de sa garde rapprochée ont été confisqués, histoire de ne pas ébruiter l’information.

Une autre source des réseaux sociaux indique à son tour qu’Idriss Déby serait malade et gardé à Amdjarass sous le contrôle de médecins français dans son village natal.

Toutes ces rumeurs sont renforcées par le fait que Déby n’est plus réapparu en public ni à la télévision depuis le décret controversé instaurant la quarantaine de la capitale.

À cela vient s’ajouter un nombre important de positive au Coronavirus (47 personnes entre une majorité des garde-corps de Déby et 3 ou 4 civils), et la ville d’Amdjaress serait confinée. Plusieurs personnalités du régime voulant se rendre à Amdjaress auraient rebroussé chemin parce qu’Idriss Déby ne pourrait recevoir quiconque.

Face à la rumeur, l’opinion observe le silence criant des communicants de la présidence des Itno, et effectivement tout ce brouillard concourt à alimenter le sujet.

Ce qui est sûr, selon nos sources, Idriss Déby devrait revenir sur N’Djamena dans les 48 heures qui suivront avant de s’embarquer pour la France où il serait attendu. Une source parallèle informe qu’il passera par la case checkup ordinaire à l’hôpital américain avant son retour.

L’on apprend aussi que le séjour prolongé de Déby à Amdjaress lui a permis de peaufiner le nouveau remaniement qui risquerait de tomber après son séjour parisien. D’ailleurs c’est pourquoi depuis un moment l’on observe avec acuité les peaux de bananes de certains ministres envers certains de leurs collègues, chacun veut s’identifier pour être retenu dans le prochain gouvernement. À titre d’exemple, le ministre de la Santé aurait demandé de rencontrer tous les maires de la ville de N’Djamena afin d’identifier la population la plus démunie pour la distribution des vivres. Aucun maire ne s’est présenté sous prétexte qu’ils auraient reçu l’ordre de ne pas venir à la réunion. Qui a donné cet ordre ? … Suivez notre regard. Un exemple de peau de banane.

Ainsi donc Idriss Déby sera à N’Djamena, et tous les observateurs scruteront avec malice son humeur, s’il parait fatigué, ou amaigri, une thèse qui confirmera la rumeur ou pas. Mais ce qui est sûr, la bourgade des 3 ânes est réellement contaminée et l’urgence est signalé.

Tchadanthropus-tribune

1796 Vues

  • Si la rumeur s’avère vrai nous constatons l’envahissement de la ville par les militaires de la garde présidentielle qui ont pris les établissements scolaires en otage depuis un certain temps.

    Commentaire par Ahmat Boulama Achamane le 11 janvier 2021 à 14 h 54 min