Ces derniers moments les jours se suivent, mais ne se ressemble pas. Les événements au nord dans le Tibesti produisent leurs effets dévastateurs, et mettent le régime MPS sur un pied difficile. Si l’État-major des armées et le nouveau ministre de la Défense jouent au mutisme le plus absolu, les derniers événements semblent un peu inquiéter Idriss Déby en personne. C’est pourquoi, après son arrivée en France pour les commémorations du 11 novembre 2018, il devrait continuer son périple en Italie, au chevet du voisin du nord (la Libye) qui devrait tenir une réunion sur place. Les pontes sécuritaires se trouvent déjà sur place depuis 48 heures. Mais fort des réelles informations au nord, Déby décida depuis dimanche soir de repartir sur N’Djamena. Il n’y a des choses qui ne pourrait être gérées que par lui, lui seul, apprend-on d’après nos correspondants.

 

Hormis les batailles aux environs de Miski, le CCSMR aurait de la maille avec des orpailleurs. Il eut un nombre de mort de chaque côté, mais les deux entités auraient d’abord dialogué sur les cas des morts pour trouver une solution. Un cadre du CCSMR affirme à la rédaction que c’est après ces échanges que les orpailleurs sont revenus les attaquer avec l’aide des Toro-Boros (rebelles soudanais d’origine Zaghawa) et des militaires tchadiens déguisés en leur sein. L’attaque s’est produite avec des armes lourdes selon le porte-parole du CCSMR Kingabé de Tapol Michelot Yogogombaye. Les orpailleurs n’ont pas d’armes lourdes affirme-t-il à l’AFP. Le CCSMR reconnaît 3 morts et aucun blessé ne fut communiqué à la presse. Côté Toro-Boros et forces auxiliaires il y a plusieurs morts, des blessés, et de dégâts matériels importants. Sur 25 véhicules décomptés à l’attaque, rare ceux qui ont pu échappés.

 

Aux dernières nouvelles plus d’une centaine de véhicules mobilisés par les Toros-Boros, orpailleurs devraient aller attaquer les bases du CCSMR au sud de la Libye. Le général Mahamat Idriss Déby alias Kaka aurait fait le déplacement à Faya-Largeau pour observer cette entreprise. Une communion des choses comme par hasard, à croire qu’il y ‘a des manoeuvres tacites entre orpailleurs, Toro-Boros, pour simplifier la tâche de l’armée du régime. A voir…

 

L’ensemble de ces événements en défaveur de son armée, Idriss Déby a décidé de rentrer illico presto à N’Djamena où, les routes menant à l’aéroport étaient bloquées dès 13 heures et le tapis rouge étalé pour sa venue… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

2780 Vues

  • IMPORTANT RAPPEL: Ordre Instructions du Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense de la Nation tchadienne poste de Commandement 1727 Ndjamena

    Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang votre noble métier est d’assurer la sécurité et la protection des biens et personnes, de défendre l’intégrité territoriale et de veiller au strict respect de la Constitution de notre merveilleux et grand pays, le Tchad.

    Soldats, votre mission est noble. Elle ne consiste en aucun cas de soutenir et de protéger un régime au pouvoir quel qu’il soit, dans le cas espèce la criminelle mafia institutionnalisée au pouvoir.

    LA NOUVELLE STRUCTURE MILITAIRE DU HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DE LA NATION TCHADIENNE VOUS DONNE ORDRE ET INSTRUCTIONS MILITAIRES:
    1. Au nouveau ministre délégué à la défense et à celui de la sécurité et de l’administration du gouvernement fantoche du régime criminel de Ndjamena de se marquer, sans aucune hésitation avec courage de la mafia institutionnalisée et de vous mettre immédiatement à la disposition du Peuple Tchadien ;

    2. De ne plus Obéir aux ordres et instructions donnés par la hiérarchie habituelle connue mise en place par la mafia au pouvoir ;

    3. De prendre conscience et confiance et de ne plus Soutenir, de Protéger et de Défendre les intérêts de la mafia institutionnalisée en place ;

    4. De ne plus réprimer les manifestations du Peuple, mais plutôt de les encadrer de les protéger, et de vous fraterniser avec le Peuple Tchadien dans son combat, la mère des combats du Peuple Tchadien de prendre son pouvoir et de se gouverner par lui-même ;

    5. D’entrer immédiatement et massivement en Dissidence Militaire contre le régime criminel en place;

    6. De vous fraterniser sincèrement avec vos frères déjà en Dissidence militaire pour renverser le régime en place, afin d’instaurer et restaurer la sécurité, la paix durable et rendre le pouvoir au Peuple tchadien étourdi, opprimé, asservi et bientôt réduit des mercenaires et à l’esclavage d’un autre âge ;

    7. D’être près dans le temps et dans l’espace pour assurer, rassurer tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la GRANDE ET FIERE NATION TCHADIENNE et ainsi assumer tous les devoirs et droits de la Nation tchadienne FACE AUX GRANDS DÉFIS DE L’HUMANITÉ ;

    8. À une mobilisation générale sans précédente de toutes les Unités, obéissance aux ordres militaires de la nouvelle structure du Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense de la Nation tchadienne, au respect absolu, à la discipline de rigueur et aux ordres,

    9. Aux pas et en avant Soldats du salut salvateur jusqu’au renversement de la mafia institutionnalisée au pouvoir à Ndjamena … couronné la victoire éclatante et la libération du Peuple tchadien ;

    10. À tous les Soldats, ceux qui sont conscients de leur noble mission, mais pour des raisons tactiques, techniques et sécuritaires, ne sont pas encore ouvertement en Dissidence Militaire ; ceux qui sont déjà ouvertement en Dissidence Militaire et ceux qui continuent, fautes d’informations et de l’importance de leur noble Institution Militaire et de leur devoir vis-à-vis de la Nation Tchadienne.

    Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense de la Nation tchadienne poste de Commandement 1727 Ndjamena

    Commentaire par Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense le 12 novembre 2018 à 21 h 07 min