Après le G5 de Bamako et le sommet africain d’Addis Abeba, Idriss Déby est attendu à Paris. Il faut dire que l’heure est grave et il faut pallier au plus pressé. D’après nos sources, sous le conseil de Le Drian, plusieurs contacts auraient été activés pour polir l’image d’Idriss Déby écornée par les différents rapports des organisations internationales, et surtout la boite à pandore ouverte sur sa mauvaise gouvernance du pays. Un forcing est en train d’être fait pour qu’il soit reçu à l’Élysée, mais rien n’est sûr. Toutefois, sa visite privée sera mise à l’épreuve pour des rencontres avec certains partenaires – il faut dire que la françafrique qu’il a dénoncée lors de son entretien avec TV5 – fonctionne à plein régime. La moiteur des humeurs à Bamako ne rassure pas l’homme fort de N’Djamena. Il accourt vers l’hexagone pour arrêter l’hémorragie… Mais dans les arcanes du nouveau pouvoir français, les bribes sont levées. “Notre attitude ne ressemblera plus aux autres prédécesseurs “… à suivre.

Tchadanthropus-tribune

2555 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article