L’accord autorisant cette aide, qui n’est pas une première du genre, a été paraphé ce vendredi, le 1er novembre 2019, entre le ministre tchadien des Finances, Tahir Hamid Nguilin, l’ambassadeur de France au Tchad, M. Bertrand Cochery, et le directeur de l’AFD (Agence française de développement), Olivier Cador. Montant : 30 millions d’euros (soit
19 680 600 000 de F CFA). Cette somme est répartie comme suit : 10 millions d’euros iront au secteur de la santé “et un prêt concessionnel de 20 millions d’euros destiné à compléter les efforts du gouvernement au titre du paiement de la dette”, explique le communiqué du ministère des Finances.

En 2018, la France, à travers l’AFD, a accordé un prêt de 40 millions d’euros (plus de 26 milliards de FCFA). La grande partie de ce prêt (30 millions d’euros), d’une durée de vingt ans, était destinée à payer le salaire des fonctionnaires et le reste (10 millions d’euros) au paiement de trois mois de pension de retraite.

En 2017, le Tchad a reçu la même aide budgétaire avec les mêmes objectifs.

Bessandjé Fréderic – Le Tchad fonctionne exactement comme les aînés de Moursal.

On va prendre de l’argent chez le boutiquier pour venir payer dette de la dame du bar !

Arnaud Ngab : Prendre des dettes pour payer les dettes en creusant ces dettes…encore et toujours en présence de la France (Trésor français). Enfin, où va réellement cet argent ?

Tchadanthropus-tribune avec la voix du nord

893 Vues

  • En toute sincérité, contracter une dette pour payer une précédente dette augmente l’enveloppe des dettes d’un pays. Une autre solution consiste à faire entrer des capitaux étrangers sous autres formes tels que les investissements dans des secteurs d’activités économiques, ces investissements créeront des emplois et les dettes seront payées partiellement par les impôts recouvrés : un schéma classique en économie d’échelle.

    Commentaire par HALNODJI NESTOR le 1 novembre 2019 à 18 h 00 min
  • Sincèrement, par quel sacro-saint miracle un pays comme la France, au bord du gouffre depuis l’avènement de ses Gilets Jaunes, peut-il aider des millions de Tchadiens alors qu’il est absolument incapables de répondre aux revendications de quelques milliers de manifestants et ce, depuis plus d’une année.
    C’est le genre de sornette qui ne passe plus depuis très longtemps grâce aux nouvelles technologies où se trouvent toutes les preuves contraire de cette mascarade France-Africaine. Le Tchadanthropus… joue t’il un double-jeu ???

    Commentaire par Tchadien le 2 novembre 2019 à 18 h 33 min