De sources renseignées, les autorités françaises commencent par un peu douter du déroulement de la transition au Tchad. C’est dans cette atmosphère que le président du conseil militaire de transition MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a quitté la capitale tchadienne ce dimanche matin à destination de Paris. Le président de transition y effectue avec sa délégation une visite d’amitié et de travail.

Il faut noter qu’une semaine auparavant, le DG de l’ANS Kogri Ahmed est arrivé à Paris pour préparer cette arrivée. En collaboration avec les fonctionnaires de l’ambassade du Tchad à Paris, plusieurs points sur la situation actuelle sur le pays ont été évoqués. Sécurité, renseignements, G5 Sahel, entre autres ont été à l’ordre du jour du travail du chef des renseignements tchadiens avec ses homologues de l’ambassade du Tchad à Paris.

Ce dimanche, c’est en début d’après-midi que l’avion du président de la transition et sa délégation s’est posé à Paris. À sa descente d’avion, il a été accueilli par l’Ambassadeur du Tchad en France, Kedellah Younous Hamidi ainsi que le personnel de la représentation diplomatique tchadienne en terre française.

Dans la délégation on pouvait apercevoir le chef du protocole Allamaye, du directeur de cabinet adjoint Abdelkerim Idriss Déby alias Kerimo, mais aussi le ministre des Affaires étrangères Chérif Mahamat Zène, le ministre des Finances Hamid Nguilin, le ministre délégué à La Défense et le secrétaire particulier Idriss Youssouf Boy entre autres, puisque les précurseurs et autres gardes de corps sont venus 48 heures avant.

De ce qui précède, pendant cette visite il sera évoqué certainement certaines remarques sur les inconvénients qui émanent de cette transition, et la situation sécuritaire tendue très perceptible au sein du pouvoir tchadien. Les finances tchadiennes souffrent, et le déplacement du ministre des Finances dans la délégation permet de dire que le président de la transition ne manquera pas de demander l’aide financière de la France, et de porter certaines doléances à la banque mondiale et le FMI.

Le sujet du dialogue inclusif sera sur la table même si le ministre d’État à la réconciliation Acheikh Ibn Oumar n’est pas de la partie. La révision de la charte de transition et la tension avec l’Union africaine sur son représentant au Tchad seront étudiées. La présence de Chérif Mahamat Zène va dans ce sens. La délégation a pris ses quartiers à l’hôtel Monceau.

D’après les informations recueillies, il y aura un diner ce dimanche 04 juillet 2021 à l’Élysée, puis une rencontre de travail lundi dans la matinée entre 09h et 11h. Le reste du temps sera consacré aux partenaires. Les contacts en parallèle concerneront les autres membres de la délégation avec les rendez-vous pris avant le retour sur N’Djamena.

Mahamat Idriss Déby est en bonne santé, au moins cette fois-ci l’hôpital américain ne pourra s’enrichir sur le dos des Tchadiens, suivez notre regard…

Tchadanthropus-tribune

1450 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire