Pour préparer la visite à N’Djamena du chef de l’Etat nigérien Mohamed Bazoum, le 12 juillet, la présidence tchadienne s’est appuyée sur les services du Français Guillaume Foucault, à la tête de l’agence spécialisée en communication de crise qu’il a fondée en 2014, Corpcom. Pour l’événement, cet ancien journaliste économique passé par Le Figaro a séjourné dans la capitale la première quinzaine de juillet 2022.
Depuis plus d’un an, Corpcom est régulièrement sollicité par le président du Conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Déby, pour gérer la communication internationale de N’Djamena. Cet hiver, l’agence a ainsi organisé plusieurs interviews du président de la transition avec une poignée de médias français.
Par le passé, Corpcom avait déjà mené des missions pour le compte de l’Etat tchadien : elle a accompagné la Société des hydrocarbures du Tchad et a mené plusieurs opérations de « relations publiques » en 2018, au moment de l’accord entre N’Djamena, le Fonds monétaire international (FMI) et le négociant suisse Glencore. Elle avait, à l’époque, travaillé avec l’actuel ministre du budget et des finances, Tahir Hamid Nguilin.

Tchadanthropus-tribune avec Africa intelligence

1951 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire