De point de vue multiple, Idriss Déby est perçu comme l’homme lige des Français, et cela dans toute sa plénitude.

Pour ceux qui ont choisi la myopie, Idriss Déby est l’homme des Français tous titres confondus. Il a à l’aube de sa jeune démocratie choisi de devenir l’espion de la France et ses autorités. Face à cette décision qui émane d’une traitrise anti nationale, comme l’avait évoqué Goukouni Weddeye dans son livre, le désormais futur président du Tchad fut convoyé à Amsterdam. Avec les officines françaises (DGSE), Déby obtient un droit de passage, comprenez l’officialisation de son forfait. Le voilà au pouvoir avec l’aide des Français, des Libyens et des Soudanais.

Dès lors, la France a donné un chèque en blanc à son poulain, prête à le talonner afin qu’il lègue le Tchad aux Français ou encore aux plus offrants au détriment des Tchadiens.

Arrivée avec une populace grassement Darfouri, notre pays a été pillé à feu et à sang. 30 ans plus tard, les compatriotes de 1990 sont devenus plus tchadiens, mieux que les autochtones qui y vivaient là, avec une telle injustice que seule l’explication verbale ne saurait traire. L’injustice demeurant, aucun de ses soutiens à l’extérieur ne semble l’inoculer. Ils le savent tous, mais c’est leur soldat, prêt à vendre le Tchad pour ces gens-là.

Les français en l’occurrence sont quasi clairs, car ils ont même permis de faire dire à Idriss Déby l’ineptie, que s’il y a demain un tchadien capable de diriger notre pays, il céderait son fauteuil. Une ineptie mégalo mytho. Rien qu’avec son en fait disons là, il semble toiser l’intelligence des Tchadiens.

En février dernier l’illustration était de fait assez claire, il ne faut pas toucher au soldat Déby. Quand les avions français allaient frapper à tour rotatif à des kilomètres de la capitale des Tchadiens de l’UFR, doublé d’une communication mensongère à savoir une force insurgé avec des terroristes attaquent la capitale tchadienne. Sur les scripts des ambassades, c’est ce qu’on pouvait lire. Là aussi la France ne dit pas touche, car Idriss Déby est leur homme. Mais ce n’est pas fini jusqu’à l’envoi des barbouzes de la DGST au Qatar pour intimider Timan Erdimi. 30 min chrono pour vomir leur salissure et lui intimer qu’ils ne le laisseront pas atteindre Déby.

Cette France qui a le toupet d’aller intimider des Tchadiens quel qu’il soit sur le devenir de leur nation, que fait-elle des injustices au Tchad, que faire de nos argents détournés, que dire de la famine, que faire de la maladie, que dire de l’école ?

30 ans durant la France fait imposer des faits qu’elle ne saurait accepter sur son propre territoire.

Tchadanthropus-tribune

2166 Vues

  • Si un jour le Tchad perde Le président Idriss Débu elle risque d’être comme la Lybie. Soutien totale au président Idriss Debu

    Commentaire par Ramadan Aboubacar Mohamed. le 30 septembre 2019 à 17 h 24 min
  • Que Dieu vs donne la sagesse du Roi Salomon fils du Roi David D Israël pour diriger le Tchad . Ces ma prière pour vs son excellence Mr le Président de la République du Tchad.

    Commentaire par Ngueita shadrack le 2 octobre 2019 à 20 h 30 min