Le tribunal administratif de Rouen annule l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) formulée contre Mariam Doungous et contre son fils Mounsif. Le tribunal a retenu la bonne intégration de cette famille, originaire du Tchad, qui vit à Marommes près de Rouen.

Le tribunal administratif de Rouen annule les OQTF (Obligation de quitter le territoire français) formulées contre Mariam Doungous et contre son fils Mounsif, un étudiant d’une vingtaine d’années. Cette maman de cinq enfants était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, menacée d’expulsion, tout comme son fils majeur.

Selon la mère, ses trois filles mineures risquent l’excision, une mutilation sexuelle, si elles rentrent au Tchad avec elle. Mais ce qu’a retenu le tribunal administratif, c’est la bonne intégration de cette famille, qui vit à Marommes près de Rouen, explique leur avocate à France Bleu Normandie.

Des associations se mobilisent depuis des semaines pour les soutenir, elles demandent désormais au préfet de la Seine-Maritime d’accorder des titres de séjour en France pour cette famille.

Tchadanthropus-tribune

1969 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire