Rien ne va plus dans les diverses consultations de la diaspora MPS de France. Depuis l’hexagone, plusieurs cadres du parti MPS ont été mis à contribution avant même que la campagne des législatives ne démarre.

À Paris et provinces plusieurs candidats se sont déclaré officieusement, sauf un candidat s’est déclaré officiellement jusqu’à présent. Certains ont envoyé leur candidature directement à Zène Bada, tandis que d’autres ont envoyé leur intention à Idriss Déby en personne avant que le dossier de candidature ne soit renvoyé à la direction du MPS.

Il faut noter que la diaspora MPS de paris n’a jamais été un organe uni. Elle est mue fort malheureusement par des centres d’intérêts assez souvent individuels et égoïstes.

Quand cette diaspora se retrouve, c’est souvent sous l’égide d’un responsable quelconque, qui lui aussi tire ses ficelles en fonction des intérêts qui le servent, et un clan choisi. Banquets, petites réceptions, danses et folklores n’ont pas su créer une certaine base pour que cette diaspora soit unie et travaille ensemble.

Assez souvent, au fort moment de la manne du pétrole tchadien, Idriss Déby distribuait à flot et à chaque visite des enveloppes de milliers d’euros pour qu’elle se le partage. Des subsides assez souvent mal repartis créant au passage des aigreurs entre personnes de cette diaspora. Il faut dire que cette diaspora a été utilisée dans tous les sens sans un résultat palpable. Aujourd’hui, elle semble lassée et fatiguée des promesses qu’on lui tient sans pour autant que cela se fasse concrètement.

C’est à cette allure que des candidats se préparent à postuler un poste de député de la diaspora, des personnes qui jusqu’à présent n’ont pas dévoilé leur programme, les objectifs, pour quels résultats.

Alors, la bataille de la diaspora MPS Paris aura-t-elle lieu ? Wait & See.

Tchadanthropus-tribune

1513 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article