La France a une grande responsabilité devant l’histoire sur la disparition du professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh. Elle n’a pas à laisser librement un de ses assassins fouler le sol français parce qu’il possède un passeport diplomatique et un ordre de mission alors que précédemment son déplacement en France s’inscrivait dans un cadre privé.

Les députés français qui avaient contribué à faire la lumière dans cette affaire, les mathématiciens, et le groupe de travail au sein des la France insoumise qui appellent de leurs vœux pour la vérité doit être dites, devraient continuer à influencer les autorités françaises pour que ceux qui ont arrêté feu Ibni Oumar, ceux qui l’ont torturé, soient arrêtés et remis à la justice nationale ou internationale.

Il est hors de question de sortir du Tchad tout goguenard et de venir se pavaner à Paris, organiser des réunions avec certains opposants au café de ternes et ailleurs avec leur groupe communautaires, devant d’autres Tchadiens qui tiennent l’affaire Ibni Oumar à cœur.

Nous félicitons notre ami et défenseur de droits de l’homme, Mr Thomas Dietrich, qui s’est investi pour l’éclatement de la vérité, mais les autorités françaises ne doivent plus accepter sur leur sol des criminels qui viennent se pavaner à Paris entre casino et autres lieux touristiques… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

704 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire