Communiqué de presse

Manifestation anti-frappes françaises en faveur d’une dictature insoutenable au Tchad

Nous militants, démocrates Tchadiens exprimons notre indignation face aux multiples soutiens qu’apportent les pouvoirs français successifs depuis 1990 à nos jours à un régime qui bâillonne son peuple et refuse toute voie consensuelle de résolution des contentieux politiques au Tchad.

Cette continuité de soutien politique, diplomatique et militaire de la France au régime d’Idriss Deby est contre-productive à la construction d’un État de droit et d’un processus qui se veut démocratique au Tchad où règne une tyrannie sans égale. Elle porte atteinte aux valeurs que prône la France à l’internationale, réputée respectueuse de la démocratie, des droits, des libertés et de justice sociale.

C’est dans ce cadre que nous rappelons qu’au Tchad sous Idriss Deby, aucune élection transparente, libre, juste et équitable n’a été organisée ni tenue depuis la prise au pouvoir de ce militaire porté au pouvoir par la France.

Malgré nos observations et critiques à l’encontre du régime tchadien, les autorités françaises n’ont jamais changé leur politique qui ne voit que Idriss Deby comme seul interlocuteur au Tchad et dans une sous-région jugée instable.

Devant donc l’impossibilité de créer les conditions d’une alternance démocratique ou toute forme de changement politique au Tchad, les Tchadiens n’avaient autre chose que de s’opposer au régime actuel par les différents moyens qu’ils disposent.

C’est dans cette situation d’impasse politique et démocratique que connaît le Tchad, des citoyens tchadiens poursuivent leur lutte pour la liberté, l’émancipation citoyenne et populaire en dépit d’une féroce répression qui s’abat contre eux dans l’indifférence générale de l’opinion internationale.

Ainsi, le 04,5 et 6 février 2019, comme en 2006 et 2008, l’armée française était intervenue sans aucun mandat pour bombarder les colonnes des mouvements rebelles qui font leur incursion en territoire tchadien, prétextant avoir agi dans le cadre de l’opération Barkhane installée au Sahel.

Ces frappes des aviations militaires françaises ont causé plusieurs morts dans les rangs de la rébellion sans épargner des civils et des dégâts matériels.

Face donc à cette ingérence de la France qui vise à maintenir au pouvoir son allié de toujours Idriss Deby, des citoyens tchadiens, des démocrates africains et français ont dénoncé et condamné à l’unanimité le soutien sans faille et inconditionnel des autorités françaises.

C’est pourquoi, deux semaines après ces frappes, nous avons décidé de faire entendre nos voix par une manifestation devant l’Assemblée française le 07 mars 2019

 

Lieu : Paris – 126 rue de l’université Métro Assemblée Nationale ligne 12

Heure : 14heures à 18heures

À cet effet, nous :

Interpellons la France devant sa responsabilité historique au Tchad.

Protestons de la manière la plus ferme et énergique l’immixtion dans nos affaires d’une ancienne colonie qui pose des actes antinomiques à ses valeurs et principes,

Exigeons des autorités françaises l’arrêt immédiat de toute coopération militaire avec le Tchad dont le contour est suspect.

Appelons l’Union européenne et les Nations Unies à faire pression sur la France pour contraindre Idriss Deby à dialoguer avec son opposition démocratique, armée, les organisations de la société et la diaspora tchadienne qui réclament tous une négociation inclusive sous placée sous une supervision internationale.

Invitons la presse nationale et internationale ainsi que les démocrates africains et européens à se joindre à notre cause la dignité d’un peuple opprimé et réprimé depuis 30 ans.

 

Paris, le 1er mars 2019

Le comité d’Organisation

Contact :

00336.16.06.87.57

00 33 7 51 55 99 42

00 33.6.47.92.52.73

00.33.6.05.91.26.80.

1040 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article