Communiqué 005/PDTF/03/2019

Appel à un grand rassemblement le jeudi 7 mars 2019 de 14 h-18 h devant l’Assemblée nationale française. Contre les frappes récurrentes de l’armée française sur des Tchadiens et sur leur propre sol.

Les patriotes de la diaspora, les citoyens tchadiens et les amis du Tchad organisent un grand rassemblement devant l’Assemblée nationale française (126 rue de l’université Métro Assemblée Nationale ligne 12), d’abord pour condamner énergiquement les frappes récurrentes (2006-2008-2019, etc.) de l’armée française sur les enfants du Tchad qui luttent au prix de leur vie, pour libérer le peuple tchadien du joug du dictateur Idriss DEBY ITNO, allié stratégique et inconditionnel de la France politico-militaire.

Nous manifestons devant le symbole de la République française pour exiger de la France responsable, société civile et intellectuels français, d’interpeller la France politico-militaire d’arrêter de bombarder les fils du Tchad sur leur propre sol. De cesser leurs immixtions dans nos affaires intérieures, de dévoiler l’accord secret signé avec Mr Deby, car celui-ci est contre l’intérêt de notre peuple tchadien. Et enfin, de faire le choix du peuple tchadien au lieu de soutenir un dictateur qui s’accroche au pouvoir depuis presque 30 ans, et qui foule aux pieds les valeurs de liberté et des droits de l’homme.

Nous demandons à la France responsable, société civile et intellectuelle, d’être au côté du peuple tchadien et de privilégier la coopération d’égale à égale dans le respect de la dignité humaine et de justice sociale.

Et c’est pourquoi le devoir t’appelle cher compatriote africain et tchadien, si nous ne luttons pas contre cette bande organisée qui le fera à notre place ?

Sortons massivement le 7 mars 2019 à partir de 14 heures à 18 heures pour dire stop.

« Ta liberté naîtra de ton courage »

C’est ensemble que nous pouvons vaincre l’adversité, à cœur vaillant rien d’impossible.

 

Vive le Tchad.

Fait à Paris, le 1er mars 2019 

Le conseil des patriotes de la diaspora.

743 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article