Le président français Emmanuel Macron vient de dévoiler la liste des membres de son Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Cette équipe, composée surtout d’opérateurs économiques, aura pour tâche de conseiller le président. Qui sont les membres de cette équipe africaine de Macron?

 

Comme il l’avait promis lors de la campagne présidentielle, le président français vient d’officialiser la mise en place de son Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Dévoilée lors d’une rencontre avec les ambassadeurs français, cette équipe, qui aura pour principale tâche de le conseiller, compte de nombreux opérateurs économiques.

 

Le Conseil présidentiel pour l’Afrique se réunit avec le président français à la veille de ses déplacements sur le continent et collabore avec lui lors de la rédaction de ses discours. Les 11 bénévoles qui composent le CPA et qui sont tous liés à l’Afrique auront un accès direct au président français pour lui « remonter des idées ». Ils ont pour mission de nourrir la politique africaine d’Emmanuel Macron. Avec cette équipe, le président français compte élargir son champ d’intervention en Afrique, qui est surtout dominé ces dernières années par les volets sécurité et immigration.

 

Ainsi, avec cette équipe composée à majorité de businessmen bi-nationaux, le président français souhaite certainement ramener la France au-devant de la scène économique africaine où elle est de plus en plus supplantée par la Chine, mais aussi par d’autres pays émergents comme la Turquie, le Brésil, etc.

 

Le CPA de Macron compte 11 membres :

  • Jean-Marc Adjovi-Boco, Franco-Béninois, 54 ans, ancien sportif et entrepreneur
  • Jules-Armand Aniambossou, Franco-Béninois, 55 ans, directeur général Afrique et Outre-Mer du groupe Duval
  • Diane Binder, Française, 37 ans, directrice adjointe du développement international du groupe Suez
  • Yves-Justice Djimi, Français, 36 ans, avocat
  • Liz Gomis, Française, 36 ans, journaliste et réalisatrice
  • Jeremy Hadjenberg, Français, 43 ans, directeur général adjoint chez I & P
  • Yvonne Mburu, Kényane, chercheuse et consultante en santé
  • Vanessa Moungar, Franco-Tchadienne, 33 ans, directrice genre, femmes et société civile à la Banque africaine de  développement
  • Nomaza Nongqunga Coupez, Sud-Africaine, 36 ans, entrepreneuse dans la culture
  • Karim Sy, Franco-Libano-Malien, 49 ans, entrepreneur dans le numérique
  • Sarah Toumi, Franco-Tunisienne, 30 ans, entrepreneuse

 

Tchadanthropus-tribune

1990 Vues

  • c est une bonne idee a la creation de cet conseil presidentiel pour l afrique .Je demande a cet conseil de beaucoup penser sur la jeunesse africaine qui souffre enormement .nos chefs d etat africains ne pensent pas aux jeunes diplomes sans emplois la cause pour le flux migratoire le manque de la creation de l emploi .je suis tchadien licencie en economie.

    Commentaire par Aguid oumar le 30 août 2017 à 16 h 29 min
  • Bravo pour notre compatriote. Je suis soutien de tous ceux qui font rehausser notre pays en terme d’image!!!

    Commentaire par Michel le 31 août 2017 à 11 h 24 min
  • Un cadre fortement monolithique ! Je ne sais pas sur quelle question le Président Macron veut être conseillé, mais son conseil présidentiel n’est pas représentatif de toutes les sensibilités afro-françaises et ce sans de douter de la compétente de cette pléiade afro-française. Par exemple, je ne vois aucune représentation, digne de ce nom, des français d’origine musulmane, alors que la religion ou l’islam –tout court- est un enjeu très important dans les crises actuelles.

    Fidèle à ces habitudes l’occident sombre toujours dans sa politique de l’autruche. C’est vraiment dommage !

    Commentaire par Al-Amine Mohammed Abba Seid le 31 août 2017 à 16 h 46 min