En raison d’un problème technique, les dépêches d’informations sont remises à mercredi dans la journée. La rédaction s’excuse auprès de ses lecteurs pour cette gêne. La rédaction s’efforce de régler les détails et de revenir pour ses lecteurs avec des informations comme toujours.
 
Autres volets de l’épicentre, que Tchadanthropus-tribune subit à travers son rédacteur en chef, sont plusieurs actes de déstabilisations récurents ! Le régime Déby utilise ses relents fatigués et usés pour colporter et nuire.
 
Insultes, stratégie de méfaits de plusieurs facteurs, et intimidation. Cette pose d’étiquette salissante, et de vomissement de brevets ne passera pas. L’engagement de Mr Assileck Halata Mahamat envers et contre le système autocratique d’Idriss Déby est plus que déterminé et d’actualité, elle ne date pas d’aujourd’hui ou hier, mais plus de 25 ans. Il faut le noter, le rédacteur en chef n’a de problème avec aucune personne singulière, qui de fois, il faut l’avouer, n’a rien à voir avec une posture d’opposition. Il ne faut jamais faire l’amalgame entre ceux qui luttent par principes et convictions, et les rats qui quittent le bateau par opportunisme.
 
L’on ne peut se suffire à profiter du système Déby, se faire des biens et dès qu’il n’y a pas un intérêt quelconque, venir s’afficher contre lui. Ce n’est pas la lutte dans son sens noble qui les préoccupe, mais leurs petites personnes et leurs égos faussement surdimensionnés.
 
Dorénavant, il y n’aura plus de mesure de respect pour quiconque qui se posera de manière irrespectueuse. Dans le régime et par delà lui, nous avons des parents, des amis, et des camarades auxquels nous n’allons pas nous extraire parce qu’il y a des baveux aigris qui ne cherchent que le discrédit. Nous saurons faire le sas du foin à l’ivraie. Mais les acharnements quasi quotidiens d’une certaine gente doivent cesser n’ont plus seulement envers notre rédaction et sa posture, mais la tolérance zéro s’équivaudra envers n’importe quel autre soi-disant opposant non de vertu qui parlera négativement contre le peuple tchadien et ses intérêts.
 
Nous serons solidaires envers toute personne opposée au régime par principes quand on s’attaque à lui vertement et physiquement.
Toute tentative de chercher à nous étriquer ne fait que renforcer l’essence de la lutte et notre détermination. Droit dans nos bottes, nous continuerons ce combat n’en déplaisent aux rats quittant le bateau.
 
Cette fois-ci s’en est de trop. Merci pour la lecture et la compréhension.
 
La rédaction

Tchadanthropus-tribune    

                  

1370 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article