De sources dignes de foi, le régime d’Idriss Déby s’affaire à vouloir dédouaner le régime des multitudes de reproches qui lui sont faites. Les communicants du palais des Itno croient penser trouver une dérobade face à ces Kyrielles de ratées. Le journal le monde, TV5, RFI sont sollicités et devraient débarquer à N’Djamena par le vol air France AF558 DL8568 de ce jeudi 22 juin 2017. C’est Idriss Déby Itno en personne qui devra répondre aux questions des journalistes.

 

– Que dira-t-il face à ses multitudes d’échecs?

– Indiquera t’il un autre responsable sur ce désastre économique et politique au Tchad?

– Et surtout comment pourra-t-il rassurer les Tchadiens après 27 ans d’échec sur sa gouvernance?

 

Pour ceux qui le connaissent, il tentera une parade et une diversion pour se dédouaner de toutes les accusations, en disant que le Tchad a ouvert une information judiciaire sur toutes les accusations qui lui sont portées. Il dira que la dilapidation des ressources de l’État n’émane pas de la mauvaise gouvernance dont il est le 1er responsable. Les crimes commis en RCA par ses sbires ne l’engagent pas. Les problèmes de droits de l’homme, l’embastillement des leaders de la société civile ne le concernent pas. Mais en réalité qui est le 1er responsable pénalement devant la nation ? Attendons de voir et lire cet interview qui sera réalisé le vendredi 23 juin 2017 et qui sera mis à la disposition du public dans l’émission de TV5 du dimanche 25 juin 2017 – L’édition papier sera faite par Cyril Ben Simon pour le Monde. Après chacun tirera sa conclusion.

 

Il y a quelques jours le journal le monde a publié une série de reportages sur le Tchad. Dans ses différents articles, le journal a mis nu la mauvaise gouvernance et la gestion calamiteuse des revenus pétroliers. Une gestion qui se traduit par les arrêts de tous les chantiers et les difficultés de l’état à faire face à ses obligations. Cette situation sans précédent a amené les dirigeants de ce pays à prendre des mesures pour soumettre la population à la diète. Nos compatriotes payent cash les incompétences des gouvernants. Est ce que cette interview pourra-t-elle démentir les faits qui sont réels et têtus ? Quels justificatifs peut-on apporter à cette situation de banqueroute ? Ou bien que pourra-t-on faire croire à l’opinion internationale ? Le Tchad se trouve dans un trou abyssal et ce n’est pas une interview commandée qui fera changer les choses dans un pays en banqueroute, où ses responsables sont accusés de pires crimes de guerre et de génocide.

 

Déby cherchera, à court d’arguments, à brandir la menace de saper le travail de combat contre le terrorisme, de menacer de se désengager des dispositions prises sur la sécurité au Sahel, sachant que c’est l’alternative qui fera plier la France et l’Union européenne. Une fois de plus, l’opinion sera témoin que le régime n’assumera jamais ses actes et fera porter le chapeau sur les autres… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

2175 Vues

  • Le fait de s’expliquer, même avec une interview qui semble télécommandée, n’est pas en soi une mauvaise chose. Maintenant, face à la langue de bois et autres diversions (que vous avez si bien décrit), y aura-t-il des journalistes assez courageux pour poser les questions qui fachent? That’s the question.

    Commentaire par Abouidguine le 21 juin 2017 à 13 h 43 min