Ce dimanche 03 décembre 2017 a vu réuni au funérarium de Villepinte un ensemble cosmopolite des Tchadiens, de la diaspora, opposants politiques, droits l’hommistes, ceux de la société civile, des Tchadiens de passage en France, certains que Déby ne veut plus voir, bref le Tchad et son peuple que nous aimons voir, venus pour rendre un dernier hommage à feu Dr ABBA Siddick. La cérémonie qui avait commencé à 10 h s’est terminée vers 10 h 30 juste avant de convoyer le corps vers l’aéroport de Bourget où l’avion spécialement envoyé depuis le Tchad devrait quitter pour ramener le corps de feu Dr ABBA Siddick au Tchad vers la terre de ses ancêtres.

Comme pour feu vieux Kerim Togoï, nos compatriotes savent venir fleurir ces lieux de leur présence. Ils savent rendre hommage à ceux qui ont bâti l’histoire de notre pays. Ils savent se souvenir au temps où le Tchad était brassé, loin des corridors de tribalisme vu et su aujourd’hui. En ce dimanche brumeux, ils étaient nombreux nos compatriotes venus malgré l’intempérie de la météo et marquer de leur présence ce moment symbolique.

ABBA Siddick n’était pas à présenter, il était l’un des fondateurs du Frolinat, il était le Frolinat de par sa prestance et son charisme. Il avait un idéal pour le Tchad avec un patriotisme dévolu pour son pays et son peuple.

Vers 11 h 30 midi, l’avion affrété décolla du Bourget pour ce dernier voyage, vers là où certainement l’attendront plusieurs compatriotes qui lui rendront les honneurs et iront le porter en terre.

Dieu que fasse, pour notre jeunesse, de retrouver des hommes et des femmes qui sauront, à l’image de ces hommes cités, le patriotisme et l’idéal de culture pour bâtir un Tchad meilleur, dans la paix, le travail et le progrès. Vivement un Tchad nouveau.

Va en paix cher Monsieur et que la terre te soit légère.

“À Dieu nous sommes, et à lui seul nous retournons “

La suite en image.

Tchadanthropus-tribune

                         

1828 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article