Ce jour, nous avions trouvé un Tchad comme nous l’aimons. Chrétiens, musulmans, tous ensemble en parfaite communion autour du défunt lors de la prière funèbre prononcée par l’imam. Nous étions tous là en ce jour de Ramadan, Tchadiens de tout bord, opposants, activistes, officiels de l’État, fonctionnaire de l’état en mission de passage à Paris, tout ce monde était là pour lui rendre un dernier hommage. Ce qui nous a émus, c’est le fait de voir des personnes de toutes confessions s’enlacer pour se dire les mots de solidarité, de compassion envers chaque compatriote présent. Le Tchad comme nous l’aimons était là, laïc et fondamentalement brassé de ses différents fils. Beaucoup de nos compatriotes furent dans l’émotion de la circonstance, et ému de nous voir ensemble dans la communion. Hissein Lamine était fondamentalement opposant au régime de Déby, mais là aussi il faut saluer la présence du nouvel ambassadeur Amine ABBA Siddick, qui a su voir et mettre en avant la patrie et la décès d’un citoyen tchadien, au-delà de l’amitié profonde partagée avec le défunt. Il a répondu présent, là ou beaucoup d’autres se seraient défilés, par pur opportunisme. L’ex banquier, PDG de la BNP s’en est allé en provoquant cette union du Tchad que nous aimons tous. Juste cela consiste en nous un enseignement de la vie, au-delà des autres facteurs de notre société et des divergences actuelles. Ceux qui étaient présents doivent se prémunirent de cet enseignement. “ A Dieu nous sommes, et à lui seul nous retournons “. Va en paix vieux Hissein Lamine, et que la terre te soit légère.

Tchadanthropus-tribune

1231 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article