Aussitôt l’avion de la Royal Air Maroc s’est positionné sur le tarmac de l’aéroport Hassan Djamous de N’Djamena, que les festivités des obsèques de feu Haoua Bakary Boulogne épouse Guédallah ont commencé par une prière au domicile familial avant son inhumation. Journaliste de formation, ses collègues l’ont tari d’éloges tant pour sa disponibilité professionnelle, et ses relations humaines. Puisse la terre de ses ancêtres lui soit légère. Une fois de plus les condoléances de la rédaction à tous ses proches, familles, amis et collègues.

NB : image Télé-Tchad

 

Tchadanthropus-tribune

903 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article