La colonisation est terminée !

Nous sommes de jeunes femmes et de jeunes hommes tchadien-ne-s, nous souhaitons dénoncer l’ingérence de l’état français dans nos affaires. Le Tchad est un état d’Afrique central membre du Cemac et du G5 Sahel que la France dirige. Idriss Deby a commis pendant ses 31 ans de gouvernance de nombreux assassinat d’opposant politique à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, il n’a jamais respecté les droits de l’homme, il a bafoué la Société civil, il n’a pas respecté la population. Malgré cela après son assassinat le 18 avril dernier par son clan, l’armée du défunt tyran Idriss Deby et l’Élysée ont décidé de mettre son fils au pouvoir.

Aujourd’hui le pays est pauvre et le peuple est opprimé par l’armée. Il n’y a toujours pas d’eau, pas d’école, pas d’hôpitaux.

Nous voulons dénoncer la complicité de l’État français avec cette monarchie et demander à quoi sert l’armée française au Tchad.

L’ambassade de France au Tchad par la voie de Guillaume Delenda a dit « Même si le CMT vous tue tous, la France va continuer à le soutenir. Nous n’allons pas laisser tomber la famille de Deby ». Nous ne sommes pas dupes, il est trop important pour la France que son pantin Deby Kaka, reste en place pour garder son pouvoir au Tchad et en Afrique Central. Alors que l’armée française reste sur le sol Tchadien depuis l’indépendance, elle ferme une fois encore les yeux sur les crimes commis au Tchad. Les Toroboros Soudanais ont traversé la frontière tchadienne pour permettre à la famille Deby de se maintenir au pouvoir. Ils ont en particulier ses dernières semaines participées aux répressions violentes des manifestation du peuple tchadien au cours desquels ont été recensés 15 morts, des centaines de blessés et environs 800 arrestations. 

Le 23 avril dernier le président français est allé au Tchad pour assister aux obsèques du tyran dictateur Idriss Deby et il est incapable de nous dire la vérité sur l’assassinat de son homologue.

Il a rappelé que la France exploite malgré la fin de la colonisation le Tchad et les tchadiens depuis plus de 80 ans comme lors de la libération de la France. La France grâce aux Africains, dont font partis les tchadiens a retrouvé sa liberté. Quand la France nous laissera-t-elle la nôtre ?

Nous exigeons le départ du CMT.

Nous ne trahirons pas les jeunes qui manifestent partout au Tchad en criant leur volonté de voir partir la France.

Aucune négociation avec l’Élysée ou l’État Français.

Nous exigeons le départ de l’armée française, la colonisation est terminée.

RDV le 15 mai 2021 dés 13h

Place Saint Augustin

M° St Augustin 

Le comité d’organisation

827 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire