La France va débloquer courant juillet une enveloppe budgétaire de 15 millions d’euros en faveur du Trésor tchadien. Un appui financier précieux, les caisses de l’État tchadien étant exsangue. Le gouvernement, appuyé par la banque-conseil Rothschild, n’est toujours pas parvenu à trouver un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) sur l’épineuse restructuration de sa dette extérieure. Une mission du FMI s’est rendue à N’Djamena fin mai.

L’État tchadien est lesté d’une dette de 3 milliards de dollars, dont un tiers est dû au négociant suisse Glencore. Paris tente par ailleurs depuis plusieurs mois de mobiliser un soutien financier de l’Union européenne (UE) pour appuyer la transition tchadienne. À l’automne, Bruxelles a arrêté un plan d’aide de l’UE en faveur du Tchad de plus de 100 millions d’euros (AI du 12/11/21).

Tchadanthropus-tribune avec Africa intelligence

1738 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire