Samedi 27 janvier 2018, les patriotes de la diaspora ont marqué leur solidarité avec leurs compatriotes du pays. Ils étaient plus de 60 personnes, hommes et femmes, venus témoigner leur solidarité avec les revendications de la société civile réprimée lors de la manifestation du 25 janvier dernier à N’Djamena, et les soustractions salariales qu’observent les travailleurs tchadiens en cette fin de mois de janvier 2018.

 

Tous ensemble ils ont chanté la Tchadienne, l’hymne national du Tchad, avant d’étrier l’ensemble de leurs revendications face à aux citoyens français venus observer et se renseigner sur la présence de ce monde à la place de République. Drapeaux et banderoles sont déployés pour la circonstance avant que certains responsables de cette manifestation ne viennent s’adresser à la presse.

 

“Le Tchad d’Idriss Déby est une dictature à ciel ouvert, avec la complaisance de la France. Nous sommes solidaires des fonctionnaires tchadiens à qui on a promis des chimères et à la fin leurs salaires ont été diminués. Nous sommes aussi solidaires des Tchadiens qui ont exprimé leurs mécontentements contre le régime liberticide d’Idriss Déby. La crise sociale est bien présente, et c’est la mauvaise gouvernance qui est à l’origine de cette situation “.

 

C’est vers 16 h 30 que l’ensemble des manifestants s’est dispersé en promettant de revenir à chaque fois que l’actualité l’exige.

Tchadanthropus-tribune

Suivre les interviews de Mrs Makaila N’Guebla et Abakar Assileck Halata

 

1895 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article