« Envoyé spécial » du ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian depuis 2020, le diplomate français Bruno Foucher s’est depuis quelques semaines replongé dans le dossier tchadien. Ancien ambassadeur au Tchad et au Liban, il est chargé de suivre pour le compte du Quai d’Orsay le dialogue politique tchadien initié par Mahamat Idriss Deby au lendemain du décès de son père et dont la tenue est toujours prévue au mois de mai prochain à N’Djamena.

Bruno Foucher séjourne actuellement à Doha, où a démarré, le 13 mars, sous les auspices de la diplomatie qatarie, un pré-dialogue avec plus d’une cinquantaine de groupes armés (AI du 15/03/22). Le Français opère un retour dans un dossier qu’il connaît bien : Ambassadeur de France au Tchad de 2006 à 2011, il était en poste en 2008 dans la capitale tchadienne lors de l’offensive rebelle et de la désormais célèbre « bataille de N’Djamena ». Dans des affrontements d’une rare violence qui s’étaient déroulés entre les 2 et 4 février 2008, l’armée d’Idriss Deby avec l’apport de la France avait finalement défait la coalition rebelle emmenée depuis le Soudan par Timan Erdimi et le général Mahamat Nouri, alors à la tête de l’Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD).

NB : L’ambassadeur Bruno Foucher a toujours combattu les idéaux du peuple tchadien. Il est l’allié subjectif des potentats qui écrasent leur peuple. Sa présence à Doha, dont il a été aperçu dans l’hôtel Marriott JW n’est pas anodine. Il est venu prendre le poult de la situation auprès de la délégation tchadienne, et faire entendre la position de la France (Quai d’Orsay) aux représentants du CMT venus négocier avec les rebelles. Bruno Foucher n’a jamais eu d’estime pour les idéaux des leaders rebelles dans le mécanisme de démocratie. Sa présence tout à coup ici n’augure rien de bon. Et si demain échec il y’a, il faudrait prendre en compte cette présence occulte. Un Barbouze ne produit rien de bon.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

1577 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire