” C’est une ingérence. Une fois encore c’est une erreur monumentale de la France, affirme Doki Warou, conseiller politique de l’UFR (Union des forces de la résistance), invité de France 24. La France est entrain de reproduire les mêmes erreurs qu’en 2008 [la France était intervenue à la demande d’Idriss Déby, NDLR]. C’est une guerre tchado-tchadienne. La France ne doit pas intervenir dans une affaire intérieure du Tchad. L’accord de défense qui a été ratifié en 1976 entre la France et le Tchad stipule que s’il y a une agression extérieure la France pourra intervenir. Pour une guerre fratricide, la France ne doit pas prendre de côté. Là, nous condamnons fermement cette attitude française “.

Pour Doki Warou, la colonne détruite ne venait pas de l’étranger, mais du Tchad. ” Nous avons quitté la frontière libyenne il y a un mois. Nous nous sommes implantés dans le territoire tchadien, l’est et le nord du Tchad. Nous avons la Libye comme voisin comme la France a eu l’Allemagne à l’époque. Ça n’était pas de votre faute, comme ce n’est pas de notre faute avec la Libye. La dernière colonne nous a rejoints hier “.

Tchadanthropus-tribune

1219 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article