Dans un audio envoyé depuis hier soir à la rédaction, Mr Tom Erdimi, cadre de l’UFR s’adresse en arabe tchadien aux soldats qui continuent de défendre le régime d’Idriss Déby. Dans un long monologue, l’accent est mis sur la dictature du régime en place et l’attitude de la France condamnée par l’ensemble des politiques tchadien.

Avec Idriss Déby dit-il, il n’y aura point de salut, point de démocratie, point de développement, point de réconciliation.

Idriss Déby s’amuse à appeler quiconque qui défie son pouvoir de mercenaire, de terroriste, alors que c’est lui qui joue le rôle du plus grand mercenaire, du grand terroriste.

L’UFR appelle les soldats tchadiens encore en train de défendre ce régime aux abois de regagner leurs frères de l’opposition pour un idéal commun. Le régime Déby a autant endeuillé les foyers des soldats tchadiens sans aucune compensation. Orphelins, veuves, mutilés, en résultent de ses errements sans pour autant qu’il ait indemnisation des familles éplorées.

Les soldats tchadiens doivent prendre conscience, et permettre le changement, afin de définir l’avenir ensemble.

Tchadanthropus-tribune

2579 Vues

  • ORDRE DU COMMANDEMENT MILITAIRE À TOUS OFFICIEUX GENERAUX, OFFICIERS, SOUS-OFFICIEUX, MILITAIRES DU RANG

    LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE, POSTE DE COMMENDENT 1727 N’DJAMENA, DE LA GRANDE ET FIÈRE NATION TCHADIENNE DONNE ORDRE ET INSTRUCTIONS MILITAIRES aux Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang qui ont la responsabilité des différentes Directions et les Services … à tous les valeureux et héroïques Soldats Tchadiens de se mettre immédiatement à la disposition du Peuple tchadien en se démarquant, sans aucune hésitation, de la mafia institutionnalisée au pouvoir au Tchad pour ainsi mettre fin sans aucun combat entre vous Soldats frères d’armes, mains dans les mains de vos frères d’armes déjà en Dissidence Militaire et en Resistance active, à la souffrance indescriptible du Grand Peuple tchadien en renversant la criminelle dictature au pouvoir à N’djamena règne illégalement et illégitimement sans alternance politique au Tchad.

    Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, l’heure est plus que grave, que chaque Soldats prenne avec grand courage sa responsabilité en entrant en action salvatrice collectivement et en rangs serrés sans espace. Le peuple tchadien qui vous rend hommage mérité, attend de vous Soldats pour sa vraie et rapide libération. Vous êtes au service de la justice et l’équité et de la Nation tchadienne, par conséquent il ne faut plus servir et ne plus obéir aux ordres et instructions venant de la hiérarchie mise en place la l’injuste et l’inqualifiable mafia institutionnalisée au pouvoir à N’djamena.

    L’ultime objectif de toutes Forces en Dissidence Militaire et en Résistance active contre la mafia institutionnalisée au pouvoir est de libérer le Peuple tchadien, pacifier le territoire nationale, restaurer la stabilité, la sécurité et la paix durables.

    Enfin de mettre en place des Institutions fortes, d’assurer /rassurer les partenaires bilatéraux et multilatéraux du notre Grand Pays le Tchad et mettre en place la vraie démocratie pour qu’enfin le pouvoir appartienne au Peuple tchadien et de l’exercer avec alternance démocratique et amorcer le progrès du Tchad par une mobilisation sans précédente des ressources humaines et naturelles.

    Cette mafia institutionnalisée confisque le pouvoir par la force brute depuis presque trois décennies au détriment du Peuple Tchadien. Il est clairement établit qu’aucune alternance politique n’est possible avec le criminel régime au pouvoir à Ndjamena.

    Que les partenaires du Grand Tchad, du Grand, fiable et béni Peuple tchadien soient rassurés, les conséquences de la désintégration du régime de Ndjamena ne seraient que salutaires pour tous les Peuples ; et que les Peuples amis du Peuple Tchadien soutiennent ce Peuple victime.

    Vivement pour un Tchad stable, juste, équitable, en sécurité, en paix et en prospérité durables.

    À toutes les Forces vives de la Nation Tchadienne;
    À toutes les Unités, Soldats du Salut salvateur aux pas !
    Vive l’institution Militaire Tchadienne
    Vive la Nation Tchadienne

    Le Commandement Militaire : Les Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, Officieux Libres en Dissidence Ndjamena
    Le Commandement Militaire : Les Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, Officieux Libres en Dissidence Ndjamena
    LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU TCCHAD, POSTE DE COMMANDEMENT 1727 N’DJAMENA

    Commentaire par LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU TCCHAD le 7 février 2019 à 13 h 45 min
  • ORDRE DU COMMANDEMENT MILITAIRE À TOUS OFFICIEUX GENERAUX, OFFICIERS, SOUS-OFFICIEUX, MILITAIRES DU RANG

    LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE, POSTE DE COMMENDENT 1727 N’DJAMENA, DE LA GRANDE ET FIÈRE NATION TCHADIENNE DONNE ORDRE ET INSTRUCTIONS MILITAIRES aux Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang qui ont la responsabilité des différentes Directions et les Services … à tous les valeureux et héroïques Soldats Tchadiens de se mettre immédiatement à la disposition du Peuple tchadien en se démarquant, sans aucune hésitation, de la mafia institutionnalisée au pouvoir au Tchad pour ainsi mettre fin sans aucun combat entre vous Soldats frères d’armes, mains dans les mains de vos frères d’armes déjà en Dissidence Militaire et en Resistance active, à la souffrance indescriptible du Grand Peuple tchadien en renversant la criminelle dictature au pouvoir à N’djamena règne illégalement et illégitimement sans alternance politique au Tchad.

    Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, l’heure est plus que grave, que chaque Soldats prenne avec grand courage sa responsabilité en entrant en action salvatrice collectivement et en rangs serrés sans espace. Le peuple tchadien qui vous rend hommage mérité, attend de vous Soldats pour sa vraie et rapide libération. Vous êtes au service de la justice et l’équité et de la Nation tchadienne, par conséquent il ne faut plus servir et ne plus obéir aux ordres et instructions venant de la hiérarchie mise en place la l’injuste et l’inqualifiable mafia institutionnalisée au pouvoir à N’djamena.

    L’ultime objectif de toutes Forces en Dissidence Militaire et en Résistance active contre la mafia institutionnalisée au pouvoir est de libérer le Peuple tchadien, pacifier le territoire nationale, restaurer la stabilité, la sécurité et la paix durables.

    Enfin de mettre en place des Institutions fortes, d’assurer /rassurer les partenaires bilatéraux et multilatéraux du notre Grand Pays le Tchad et mettre en place la vraie démocratie pour qu’enfin le pouvoir appartienne au Peuple tchadien et de l’exercer avec alternance démocratique et amorcer le progrès du Tchad par une mobilisation sans précédente des ressources humaines et naturelles.

    Cette mafia institutionnalisée confisque le pouvoir par la force brute depuis presque trois décennies au détriment du Peuple Tchadien. Il est clairement établit qu’aucune alternance politique n’est possible avec le criminel régime au pouvoir à Ndjamena.

    Que les partenaires du Grand Tchad, du Grand, fiable et béni Peuple tchadien soient rassurés, les conséquences de la désintégration du régime de Ndjamena ne seraient que salutaires pour tous les Peuples ; et que les Peuples amis du Peuple Tchadien soutiennent ce Peuple victime.

    Vivement pour un Tchad stable, juste, équitable, en sécurité, en paix et en prospérité durables.

    À toutes les Forces vives de la Nation Tchadienne;
    À toutes les Unités, Soldats du Salut salvateur aux pas !
    Vive l’institution Militaire Tchadienne
    Vive la Nation Tchadienne

    Le Commandement Militaire : Les Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, Officieux Libres en Dissidence Ndjamena
    Le Commandement Militaire : Les Officieux Généraux, Officiers, Sous-officieux, Militaires du rang, Officieux Libres en Dissidence Ndjamena
    LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU TCCHAD, POSTE DE COMMANDEMENT 1727 N’DJAMENA

    Commentaire par LE HAUT COMMANDEMENT DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU TCHAD le 7 février 2019 à 13 h 49 min